Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Après l'annonce, passage à l'acte de destruction de baraques à la Riviera Palmeraie
 
Pelleteuses en action dimanche à Abidjan (ph KOACI)

©Koaci.com - Dimanche 24 juin 2018 - Comme annoncé par les autorités, les pelleteuses sont entrées en action depuis samedi du côté de la Riviera Palmeraie Search Riviera Palmeraie à Abidjan.

Comme constaté sur place par KOACI ce dimanche, aux lendemains des inondations mortelles qui y ont fait 19 morts, plus d'une dizaine de baraques de la zone dite "complexe" ont été détruites et ce, sous haute surveillance policière.

De l'avis d'un des conducteurs d'engins approché, l'opération retardée samedi pour faute de temps pluvieux, se poursuivra durant quelques jours encore, ordre a été donné d'y faire le ménage. Après les inondations mortelles de mardi, la plupart des habitants des baraques détruites qui avaient été dévastées par les eaux, avaient quitté les lieux.

Seuls quelqu'un assistèrent impuissants, à l’aurevoir fracassant et sans somation, des endroits où ils avaient construits leurs vies. L'un d'entre eux commentera amèrement: "On a payé l'Etat pour pouvoir faire nos maisons vous pensez quoi? qu'on se lève et qu'on construit comme ça?... vous verrez qu'après des promoteurs viendront y faire une cité, ça restera pas comme ça, toute ma vie partie en l'air en un soir".

KOACIClick to enlarge
Côte d'Ivoire: Après l'annonce, passage à l'acte de destruction de baraques à la Riviera Palmeraie
 
 
16363 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 24/06/2018
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Toujours la même comédie... d'ici 1 mois, les occupants reviendront s'implanter á nouveau
 
 
 
See his contributions MAMADEGA
 
Là, on est entrain de régler les problèmes de surfaceLe problème de fond lui est toujours là.Il faut prendre des mesures à la hauteur des problèmes posés1) Au niveau du Ministère de la construction il faut une vraie commission pour délivrer les permis de construire. Que, délivrer...
Là, on est entrain de régler les problèmes de surface
Le problème de fond lui est toujours là.
Il faut prendre des mesures à la hauteur des problèmes posés
1) Au niveau du Ministère de la construction il faut une vraie commission pour délivrer les permis de construire.
Que, délivrer ce permis ne soit pas le fait d'une seule personne. Je ne sais pas qu'elle est la pratique en cours dans ce Ministère en ce moment pour l'obtention de cette autorisation.
2) Au niveau de cette commission, il faut la présence d'une catégorie bien précise de personnes comme cela se fait ailleurs. Par exemple, il faut absolument dans cette commission :
- des ingénieurs en bâtiments et travaux publics biens formés. compétents
- des contrôleurs de travaux btp.
Leur présence est nécessaire pour suivre les travaux sur le terrain.
Vérifier la qualités des matériaux utilisés (Pour éviter ce qui c'est passé à Yamoussoukro par exemple).
Je me rappelle que l'immeuble la pyramide Abidjan a été repris de nombreuses fois pour non conformité des matériaux. Les personnes citées plus haut étaient là et faisaient leur boulot comme il le fallait.
Très souvent, entre le dossier montré et ce qui se fait sur le terrain, il y a une grande différence. Je ne parle pas des contrôleurs qui sont dans la ville entrain de faire la vérification des permis de construire. On sait comment ceux la fonctionnent.
- des géologues pour leur maitrise dans la connaissance des sols
- des géographes (qui sont des scientifiques) choisis pour leurs connaissances concernant la Terre et les paysages mais aussi des populations. Il y en a. Dans le cas d'espèce (Bonoumin-Palmeraie). Des travaux de recherche ont été fait. Deux Docteurs de l'Université FHB ont fait des travaux de recherche sur le sujet. Il s'agit des :
Dr. Armand KANGAH
Dr. André ALLA DELLA
Ils ont publié un article qui a pour titre :
Détermination des zones à risque d’inondation à partir du modèle numérique de terrain (MNT) et du système d’information géographique (SIG) : Cas du bassin-versant de Bonoumin-Palmeraie (commune de Cocody, Côte d’ivoire).
Il aurait fallu savoir profiter de ce qu'ils ont dit.
Mais rien
A lire, très instructif (http://www.geoecotrop.be/uploads/publications/pub_392_09.pdf)
- des Urbanistes.
Une personne a fait remarquer, de la gravité des inondations va en s'accentuant. La dernière étant la plus grave. Il y a un lien sol-végétation. En regardant la carte d'occupation des sols (Figure 2: Carte d’occupation de sol du District d’Abidjan (LATASAH, 2008)) tirée du travail d'autres chercheurs de l'Université de Ccocdy( https://www.ajol.info/index.php/ijbcs/article/view/80926), on voit l'étendu du déboisement, de la déforestation surtout du côté Bingerville, Abobo et Yopougon.
La végétation est remplacée par le béton, les sols mis à nu. Les infrastructures pour contenir les eaux de ruissellement ne correspondent plus aux besoins. Un voyage sur l'axe menant à Bingerville montre la gravité du problème :
- Opérations immobilières en quantité
- Pas de réseaux d'assainissement dignes de ce nom.
- Constructions sur des sites où il y a visiblement problème...
3) Il faut prévoir une ou des structures pour la gestion des risques et des catastrophes
De grands dangers nous guettent. Pour exemple, Abidjan fait parti des neuf régions du monde menacées en cas de montée du niveau de la mer (https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/cartes-neuf-regions-du-monde-menacees-en-cas-de-montee-du-niveau-de-la-mer_1078159.html.
C'est connu, c'est su.
Que faisons nous ?
Rien pour le moment.
Nous dormons.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login