Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
COTE D'IVOIRE: Anaky Kobena KO !
 
5,22% pour le sulfureux Anaky (ph) à Cocody !

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES COTE D'IVOIRE 2011 ::

© koaci.com - Est ce la fin politique pour le leader du MFA, Search Search
Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search Search? Mis de côté au sein Rhdp depuis l'arrivée au pouvoir d'Alassane Ouattara et sans poste au lendemain de cette dernière, le membre fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi) a bel et bien reçu une claque en se faisant laminer par une novice à la députation de Cocody. 5,22% des voix.

Impensable pour le camp de l'ancien ministre des transport qui pourtant avait reçu le soutien de dernière minute de son colistier Brou issu du PDCI , vidé de son poste par Searchau moment de l'affaire des déchets toxiques, celui qui avouait en septembre dernier à la rédaction de KOACI, vouloir sortir de la vie politique pour se re-consacrer à des activités dans le privé, notamment dans le secteur du transport, se voit aujourd'hui subir un nouveau revers de taille.

Au delà du lobbying entreprit par le père de la victorieuse du PDCI à Cocody, Georges Ouegnin ayant tout fait jusqu'à revenir au chevet d'Alassane Ouattara et, fait sans précédent, se présenter avec sa légitime épouse à la cérémonie d'investiture des candidats du parti d'Houphouet Boigny, la pilule semble amère à avaler pour un Anaky qui ne répond plus au téléphone depuis l'annonce de sa cinglante défaite.

Ce dernier qui par ailleurs s'était toujours étonner du fait que le RHDP ne se soit plus réuni depuis la victoire d'Alassane Ouattara.

Rappelons que les abstentionnistes se sont fortement illustrés à Cocody qui enregistrera, selon la CEI, un taux de participation de 15,71%.

Rappelons aussi qu'Anaky Kobena, qui n'avait pas eu l'accord de mener une liste RHDP à Cocody, était député sortant d'une circonscription de sa région natale, en pays Abron à Kouassidatekro. Il avait été élu sous la bannière du FPI en 2000. Notons que paradoxalement ou pas, la députation de Kouassidatekro a été remportée par Anzoumane Moutayé, candidat du parti d'Anaky, le MFA. La question du pourquoi du choix de candidature à Cocody d'Anaky continue d'étonner les observateurs de la vie politique du pays.

Au rayon des premières surprises des premiers résultats annoncés par la CEI ce lundi, au delà du cas Anaky, à Aboisso en pays agni c'est Marcel Amon Tanoh du RDR et directeur de cabinet Adjoint d'Alassane Ouattara qui s'est lui aussi, et ce contre toute attente, vu battre par la liste du PDCI.

Pour finir au lot des KO, retenons celui du candidat du Lider et ex baron du FPI, Mamadou Kouliabaly, battu à pleine couture à Koumassi, commune d'Abidjan ou il était le candidat sortant et qui lui avait vallu la présidence de l'assemblée nationale en 2000.

Ce mardi, l'ensemble des résultats devraient être annoncés par la CEI.

Amy, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
7770 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 13/12/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Dabakala
 
QUEL POIDS !! QUELLE TARE !!--------------------------------------------------------------------------A quoi s’attendaient-ils donc ?? A une victoire ?? Le scrutin législatif vient à peine de prendre fin, mais les personnes concernées savaient très bien dans quel sens les résulta...
QUEL POIDS !! QUELLE TARE !!--------------------------------------------------------------------------A quoi s’attendaient-ils donc ?? A une victoire ?? Le scrutin législatif vient à peine de prendre fin, mais les personnes concernées savaient très bien dans quel sens les résultats allaient tendre. Le président du LIDER, qui n’aura pas réussi sa reconversion et le transfert de l’électorat FPI à sa cause espérait bien rester député et profiter des avantages que confère cette position. Pour KOULIBALY, ce serait pour lui l’occasion de rester à flot et de participer au débat politique. Mais la réalité aura tôt fait de le rattraper !! En politique, rien n’est durablement réalisable sans assise populaire réelle. Ceci est une démocratie, qu’on le veuille ou pas, on finit toujours par revenir auprès du peuple, qui donnera sa caution ou pas, le cas échéant. Une carrière politique ne saurait donc se bâtir uniquement sur l’aura médiatique ou la virulence des propos tenus, face à la faction que l’on quitte, ou le pouvoir que l’on tolère, encense ou critique, dans une position d’équilibriste que l’on du mal à tenir. Pour KOULIBALY, ce sera non pas la fin de sa carrière, mais le début de celle-ci, car il devra gagner l’estime de la population et en faire son électorat. En ce qui concerne ANAKY, la chose est bien différente car il s’approche de la fin de sa carrière de politique. Comme KOULIBALY, il sera connu, mais n’aura aucun poids politique particulier. Signataire de l’acte de Marcoussis lui conférant automatiquement le statut de présidentiable, l’on sera forcé de constater, à maintes reprises, que son impact politique demeure plus que négligeable. Il aura pourtant craché des flammes et des étincelles contre le FPI/LMP et aura poussé le bouchon jusqu’à s’en prendre à sa formation, le RHDP, disant haut et fort ce que certains disaient dans le silence. Mais on aura compris que les législatives ne se gagnent pas avec la parole, mais plutôt avec le suffrage de ceux qui auront bien voulu faire confiance. Ses sorties médiatiques sont pourtant les bienvenues, car il fait bien partie de ceux là qui disent ce qu’ils pensent, surtout après la gestion des candidatures RHDP dans ce scrutin et le déroulement de la campagne qui présentait des point d’accointance avec celui des présidentielles, car les mêmes méthodes étaient bien utilisées par le RDR pour occuper le terrain. Le PDCI en aura fait les frais. Le mutisme continuera, peut-être, mais il y aura bien une limite à ne pas franchir ! Il sera de rigueur de remercier quand même ces candidats refoulés dans ce scrutin pour leur courage face à l’évidence constatée à priori, l’incapacité de gagner aux législatives et c’est avec une certaine émotion que nous constaterons que nous ne seront pas bien différents de ces personnages, incapables de susciter la collusion que l’on sait naturelle dans son village, sa ville, sous réserve du fait que l’on y soit sympathique et que l’on ne se soit pas fourvoyer, dans ses pensées ou avec l’ennemi ! Merci
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
La défaite de Mr- Anaky Kobena á Cocody était prévisible. Il aurait pu se représenter dans sa ville(village) natale de Kouassidatekro. Heureusement pour lui que c'est son protegé(MFA) qui a été élu dans son "village". Peut-etre Anaky repartira au FPI ?; car c'est lui qui était l'...
La défaite de Mr- Anaky Kobena á Cocody était prévisible. Il aurait pu se représenter dans sa ville(village) natale de Kouassidatekro. Heureusement pour lui que c'est son protegé(MFA) qui a été élu dans son "village".
Peut-etre Anaky repartira au FPI ?; car c'est lui qui était l'argentier du fpi á sa création. Il avait été puni par feu-Houphouet Boigny pour cela.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login