Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire: «Affaire Ali Darwiche», le Conseil Café Cacao s'explique officiellement, et confirme son accusation pour non-paiement sur les livraisons
 
Ali Darwiche (Ph)-

© koaci.com – Mercredi 15 Mars 2017 –Outre l’affaire de l’Agrobusiness, celle d’Ali Darwiche grand acheteur de produits dans la région de la Mé et du Moronou marque l’actualité dans le pays depuis ces deux dernières semaines.

Le Conseil Search Conseil Café –Cacao dans une explication officielle dont KOACI.COM s’est procuré copie de la note, maintient que le mis en cause est accusé de « non-paiement » sur les livraisons à crédit de 2.200 tonnes de cacao ayant entrainé des « manifestations » publiques des producteurs de café-cacao pour réclamer leur dû.

« En effet, le 23 janvier 2017, les producteurs de café-cacao d’Akoupé ont publiquement manifesté leur mécontentement. Ils dénonçaient ainsi le non-paiement de leur cacao livré à l’acheteur Ali Darwiche. Ces informations ont été confirmées au cours d’une rencontre tenue le 24 janvier 2017 dans la salle de réunion de la Préfecture d’Akoupé, sous la présidence du Sous-Préfet de ladite localité », indique la Direction du Conseil.

Selon ledit conseil , Mr Ali Darwiche Search Ali Darwiche a reconnu lors d’une rencontre, « qu’il n’avait pas honoré ses engagements à l’égard des producteurs, depuis plus d’un mois et qu’il subordonnait le paiement des producteurs à la vente de son cacao. »

Donc en sa qualité d’autorité de régulation de la filière café-cacao, il a porté plainte contre lui au nom de l’Etat de Côte d’Ivoire et pour le compte des planteurs de cacao. Et ce, pour les faits de non-paiement intégral du prix du cacao livré conformément à l’article premier bis de la loi n°89-521 du 11 mai 1989 modifiant et complétant la loi n°88-650 du 07 juillet 1988 relative à la répression des infractions en matière de commercialisation des produits agricoles.

« A l’issue de cette rencontre, il a été demandé à Monsieur Ali Darwiche Search Ali Darwiche de produire un échéancier de paiement de sa dette. Au lieu d’un échéancier, Monsieur Ali Darwiche Search Ali Darwiche a plutôt fourni un courrier signé de son fils dans lequel il est mentionné qu’il paierait les producteurs dans un délai de 10 jours », révèle-t-il.

Saisi donc de l’affaire, le parquet a, en vue de la manifestation de la vérité, ouvert une information judiciaire contre monsieur Ali Darwiche, pour les faits susmentionnés. L’action publique étant mise en mouvement, le retrait de la plainte ne saurait l’éteindre. L’entier dossier est à ce jour pendant devant le cabinet d’instruction du Tribunal de Première Instance d’Abidjan-Plateau.

La Direction du Conseil Search Conseil Café-Cacao souhaite qu’on laisse au cabinet d’instruction, le soin d’accomplir les diligences qu’il jugerait nécessaire aux fins de faire respecter le droit, avant de
rassurer les producteurs qu’il ne ménagera aucun effort pour la sauvegarde de leurs intérêts et les invite à garder leur calme et leur sérénité.

L’affaire conseil Café-Cacao contre l’acheteur Libanais Ali Darwiche Search Ali Darwiche détenu depuis plus d’un mois est loin de prend fin …

Donatien Kautcha, Abidjan

- Vous êtes témoin d'un fait, vous subissez une injustice, un sujet à soumettre, Appelez la rédaction ivoirienne de koaci.com à Abidjan au +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com -

 
 
7036 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 15/03/2017
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions lagoallahdinmin
 
Pendant ce temps les pauvres planteurs vivent comment . pourquoi en cote d'Ivoire il y a trop de laisser aller comme ça . 2200 t de cacao dans la nature comme ça comme si c'est en un jour il a acheter .et d'ailleurs que fait le conseil pour surveillér les planteurs rien on met a ...
Pendant ce temps les pauvres planteurs vivent comment . pourquoi en cote d'Ivoire il y a trop de laisser aller comme ça . 2200 t de cacao dans la nature comme ça comme si c'est en un jour il a acheter .et d'ailleurs que fait le conseil pour surveillér les planteurs rien on met a la tête une dame dont les parent ont des plantations de coton. Donc elle ne sait pas le soucis des planteurs des cacao .a quand la fin du rattrapage pour une politique de compétence dans le pays .
 
 
Read more
See his contributions De lama
 
Le minimum de la peine : 10 ans
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login