Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Absent du débat à New York, droit de réponse du ministère de la justice
 
DROIT DE REPONSE
-------------------------------------------------
Ce mardi 05 décembre 2017, le site d’information « koaci.com » a publié un article intitulé « Côte d’Ivoire : Débat sur la situation des droits de l’homme du pays à New York, l’Etat absent, Dadjé présent ».

Selon l’auteur dudit article, l’Observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme (OIDH) organise ce mercredi à New York, en marge de l’Assemblée générale de la CPI ouverte lundi, un débat sur la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire. L’Etat de Côte d’Ivoire (ministère de la Justice) convié par le président de l’OIDH à ce débat se serait rebiffé après avoir donné son accord.

Le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme informe que par correspondance datée du 09 octobre 2017, l’OIDH a sollicité l’autorisation pour la participation du Directeur des Affaires Civiles et Pénales à une réunion internationale sur la Justice Pénale Internationale qu’il organisait à New York Search New York en marge de la 16ème Assemblée des Etats parties au Statut de Rome à New York Search New York sur le thème : « Les défis d’une coopération efficace entre la CPI et les Etats Africains : cas de la Côte d’Ivoire ».

Contre toute attente, par une autre correspondance en date du 23 novembre 2017, l’OIDH a informé que le Directeur des Affaires Civiles et Pénales sera invité au cours de cette rencontre à faire une présentation sur le thème : « Politiques, options et stratégies de la lutte contre l’impunité en Côte d’Ivoire », alors que Maître Rodrigue DADJE, Avocat inscrit au Barreau de Côte d’Ivoire, exposera sur « La défense à l’épreuve des procédures post crise en Côte d’Ivoire ».

Le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme tient à faire observer, outre le fait qu’il n’a jamais donné son accord pour prendre part à cette rencontre, que les questions relatives à la justice nationale et aux procédures judiciaires pendantes devant les juridictions ivoiriennes se traitent en Côte d’Ivoire et non dans des fora à l’étranger.

Fait à Abidjan, le 5 décembre 2017

P/ le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice
et des Droits de l’Homme
Le Chef de Cabinet

DIANE HASSANE
 
 
5312 Visit(s)    6 Comment(s)   Add : 06/12/2017
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Ubiquismus
 
Je cite :" que les questions relatives à la justice nationale et aux procédures judiciaires pendantes devant les juridictions ivoiriennes se traitent en Côte d’Ivoire et non dans des fora à l’étranger."-Ah bon !!-Quand les points de vue de l'étranger vous arrangent,...vous justif...
Je cite :
" que les questions relatives à la justice nationale et aux procédures judiciaires pendantes devant les juridictions ivoiriennes se traitent en Côte d’Ivoire et non dans des fora à l’étranger."


-Ah bon !!
-Quand les points de vue de l'étranger vous arrangent,...vous justifiez la victoire de " VOTRE PRÉSIDENT USURPATEUR" par la reconnaissance de l'étranger et de la communauté dite internationale.
-Il faut maintenant aller à l'étranger pour démonter que vous êtes un état de droit. ça devait être facile non, si vous l'êtes ??
-Quand vous envoyez les opposants à la CPI, c'est à l'étranger non ??
-Pourquoi avoir peur de débattre avec le talentueux et digne avocat, Rodrigue Dadjé ??
-Allez expliquer au reste du monde que la justice Ivoirienne doit être copiée par le reste du monde, parce que exemplaire...
HôôôPKôôô !!
 
 
Read more
See his contributions SRIKA BLAH
 
L'ivoirien , surtout le pouvoir en place, aime se justifier quand il a tort.
 
 
 
See his contributions paulvb
 
Humm, c'est quel fuite en avant ça, est ce que le terme a parler de cas particulier dîné poursuite contre un individu particulier ?Donc M. Le ministre informera jamais son peuple et d'ailleurs au monde entier comment il entend mené la justice en côte d'Ivoire pour garantir une pa...
Humm, c'est quel fuite en avant ça, est ce que le terme a parler de cas particulier dîné poursuite contre un individu particulier ?

Donc M. Le ministre informera jamais son peuple et d'ailleurs au monde entier comment il entend mené la justice en côte d'Ivoire pour garantir une paix à ce pays. Les autres animes ce genre de terme, Fatou Bensouda en première et Louis Morrano Ocampo aussi, de quoi a peur ce ministère??
 
 
Read more
See his contributions dramani
 
Le pouvoir du boucher et ses contradictions, de quoi a-t-il peur ? Pourquoi avoir peur de parler de l'état des droits de l'homme en CI à l'Assemblée de la CPI dont vous êtes membre ? N'est-ce pas l'occasion de démontrer a la face de la communauté internationale que la Ci un état ...
Le pouvoir du boucher et ses contradictions, de quoi a-t-il peur ? Pourquoi avoir peur de parler de l'état des droits de l'homme en CI à l'Assemblée de la CPI dont vous êtes membre ? N'est-ce pas l'occasion de démontrer a la face de la communauté internationale que la Ci un état de droit qui respecte les droits de l'homme et que dramane Ouattara en est le garant ? Vraiment z'yeux connaît bagage qui est lourd.
 
 
Read more
See his contributions LICOUL2000
 
affaire de possible "contre temps" écrit sur KOACI (suis allé vérifier) devient "se serait rebiffé après avoir donné son accord" pour le ministère de la justice, je vous laisse apprécier comment ce pouvoir interprète les choses. Ce droit de réponse avec cette partie relevée est t...
affaire de possible "contre temps" écrit sur KOACI (suis allé vérifier) devient "se serait rebiffé après avoir donné son accord" pour le ministère de la justice, je vous laisse apprécier comment ce pouvoir interprète les choses. Ce droit de réponse avec cette partie relevée est très révélateur d'une certaine parano agressive.
 
 
Read more
See his contributions Onidas
 
Très bonne remarque @licoul2000 . Nouvel élément interessant pour la thèse de l'acharnement du pouvoir contre koaci mis en lumière avec l'affaire de l'interview de Michel Gbagbo. Si le ministère de la justice va jusqu'à mentir en écrivant un terme tendancieux suis d'accord, non e...
Très bonne remarque @licoul2000 . Nouvel élément interessant pour la thèse de l'acharnement du pouvoir contre koaci mis en lumière avec l'affaire de l'interview de Michel Gbagbo. Si le ministère de la justice va jusqu'à mentir en écrivant un terme tendancieux suis d'accord, non employé dans l'article original, j'ai aussi pris le temps de vérifier, ça veut dire que le ministère de la justice ment à des fins d'accusation de koaci. La piste pour savoir qui serait derrière cette affaire incompréhensible se recentre donc sur le ministère de la justice. Ce droit de réponse aura eu le bienfait de nous donner une piste. Onidas
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login