Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: Abidjan, le SYNADES maintient son mouvement de grève dans les Hôpitaux et CHU
 
Kpansaï Hubert au centre avec certains de ses camarades du syndicat (ph) 

© koaci.com – Lundi 24 Avril 2017 –Le Syndicat national des agents ex-déflatés de la santé (SYNADES) menace de rentrer en grève Search grève à partir de mercredi si les arriérés de salaires de ses membres ne sont pas payés.

«Aujourd’hui plus que jamais, les agents ont besoin de leurs salaires et non d’interviews et conférences de presse. Que madame le ministre paye les salaires et règle les problèmes des ex-déflatés pour les sortir de cette situation de précarité. Si rien n’est fait jusqu’au mardi prochain, le SYNADES Search SYNADES se réserve le droit de reprendre son mouvement Search mouvement de grève, » lit-on dans un courrier que le Secrétaire général du SYNADES, Hubert Kpansaï adresse à la ministre de la Santé.

Le Secrétaire général prévient les autorités dans cette correspondance que le débat sur son licenciement n’a pas sa raison d’être aujourd’hui.

«En ce qui concerne mon prétendu licenciement pour faute lourde, il faut indiquer que la décision arbitraire de mon licenciement est nul et de nul effet. Et ce, dans la mesure où ladite décision est postérieure au décret n°2015-460 du 24 juin 2015 portant dissolution du Fonds d’insertion des jeunes diplômés et de réinsertion des déflatés des secteurs public et privé abroge le décret n°94-218 du 20 avril 1994, mettant de facto fin à la collaboration entre l’Etat de Côte d’Ivoire et les entreprises prestataires de service assujetties à ce dit décret et qui sortent du cadre à elles rétrocédées par l’état, » explique Kpansaï.

Il rappelle à cet effet qu’il mène ce combat noble en sa qualité de Secrétaire général national du SYNADES, structure régi par le numéro de Récépissé de Dépôt N°117/DA/DAJC/2012 portant déclaration du SYNADES Search SYNADES légalement reconnu par l’Etat de Côte d’Ivoire qui lui donne droit à la liberté syndical.

«Le seul débat qui vaille actuellement est celui du paiement des arriérés de salaire des ex-agents déflatés, car le non-paiement des salaires met ces agents dans une situation de précarité, » a insisté le SG.

Dans ce courrier, Hubert Kpansaï est revenu sur l’utilisation des 3. 225.929.000 FCFA décaissés relativement au déverrouillage de la ligne 6231, le 03 mars 2016 qui devaient selon lui, servir uniquement à la prise en charge des salaires des agents ex-déflatés de la Fonction Publique qui malheureusement broient le noir aujourd’hui.

«Où est donc passé cet argent ? A quoi a-t-il servi ? Si cet argent n’a pas été détourné, pourquoi ceux qui devaient en être les bénéficiaires souffrent-ils ? » s’interroge le SG en interpelant au passage, la ministre de la Santé.

«Que le ministère de la Santé nous dise clairement à quoi cet argent a servi ? » a-t-il poursuivi.

Au nom des secrétaires, ambulanciers, filles et garçons de salle, aide-soignant, agents de bureau, agents d’hygiène, le SG du SYNADES Search SYNADES dénonce le fait que les autorités veulent les intimider avec des propos injurieux alors qu’elles avaient pris l’engagement de payer les arriérés de salaires à partir du 21 avril dernier.

Wassimagnon, Abidjan 

Joindre KOACI.COM et le service commercial au +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com

 
 
4426 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 24/04/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login