Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d'Ivoire: 7225 lignes en marché d'un montant de 2,530 milliards de FCFA planifiés dans le système intégré de gestion de marchés publics en 2017
 
© Koaci.com - Mercredi 07 Mars 2018 - Le Conseil a adopté deux communications en sa réunion hebdomadaire du jour au titre du Secrétariat d’Etat, auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

La première est relative à la situation des opérations de passations des marchés publics Rechercher marchés publics au cours de la gestion budgétaire 2017.

7225 lignes en marché d’un montant de 2,530 milliards de FCFA ont été planifiées dans le système intégré de gestion de marchés publics.

Le montant des marchés approuvés s’élèvent à 915,5 milliards FCFA en baisse par rapport à 2016 où, le montant correspondait à 922,9 milliards. On dénombre 4982 marchés approuvés contre 4266 en 2016, soit une augmentation de 14%.

Les procédures concurrentielles représentent 67 % du montant des marchés approuvés en 2017, alors qu’en 2016, le pourcentage était de 54,4%.

Quant aux procédures non concurrentielles, c’est-à-dire, les marchés de gré à gré, ils représentent 30% du montant des marchés approuvés en 2017.

L'appli KOACI Android avec les notifications pays par pays en temps réel (cliquez ici pour installer) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

«Ce montant représentait 41,7% des marchés approuvés en 2016. Plus spécifiquement, les marchés gré à gré représentent 17,9 % du montant des marchés approuvés contre 18,2% en 2016. Nous avons expliqué pourquoi, il était nécessaire d’avoir un certain montant de marchés gré à gré. C’est souvent dans l’urgence et souvent même dans l’intérêt des populations parce que souvent il faut aller plus vite dans la mise en œuvre d’un projet qui rend service aux populations, » a expliqué le porte-parole du Gouvernement ivoirien.

Il a également mentionner que la part des marchés attribués au PME est passée de 16% en 2016 à 42 % en 2017, soit une hausse de 25, 4%.

Le délai moyen de passation de marchés est passé de 128,3 jours en 2016 à 108,3 jours en 2017, soit une réduction de 20 jours.

Selon Bruno Koné, cette réduction porte notamment sur les délais d’appels d’offre, de signatures de l’attributaire du marché et sur les délais de signatures de l’autorité contractante.

«Une partie de la baisse ici est liée à la dématérialisation d’une partie des process mis en œuvre dans le cadre de la passation de marché. Le conseil note que la situation des opérations des passations de marchés publics Rechercher marchés publics au cours de la gestion budgétaire 2017 laisse apparaitre une nette amélioration de la planification des lignes de marchés mais également une nette progression de la part des marchés des PME à travers l’allègement des conditions de participation de ces PME aux appels d’offres, » a expliqué, le ministre de la Communication.

Le conseil a instruit les ministères concernés à l’effet d’accélérer le processus déjà en cours de dématérialisation des marchés publics.

«Cela pour continuer de simplifier des processus mais également de renforcer la fiabilité de ces processus, de réduire les délais,» a-t-il conclu.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
6347 Visite(s)    0 Commentaire(s)   Ajouter le : 07/03/2018
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter