Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Côte d‘Ivoire: Assassinat d'un membre du RACI à Korhogo, la CNDHCI exhorte le gouvernement à prendre des sanctions contre les auteurs
 
© koaci.com – Mercredi 11 Juillet 2018 -Le pays a connu un nouveau regain de violence politique à Korhogo Rechercher Korhogo en fin de semaine dernière.

Une réunion organisée par le mouvement dénommé Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), a été attaquée par des individus armés et assassiné un membre du mouvement proche de Guillaume Soro.

Dans une déclaration transmise à KOACI, la Commission Nationale des Droits de l’Homme Cote d’Ivoire (CNDHCI), appelle l’attention du Gouvernement sur ces actes de violences et l’invite à prendre les dispositions nécessaires pour garantir le respect des droits à la sécurité, à la vie, à la paix de toutes les populations.

« Elle l’exhorte également à mener toutes les enquêtes en vue de situer les responsabilités et sanctionner les auteurs », a indiqué la présidente Namizata Rechercher Namizata Sangaré.

Par ailleurs, la CNDHCI Rechercher CNDHCI observe dans certaines localités des actes de violences occasionnant des violations graves des droits de l’Homme.

Elle cite entre autres, Bangolo, dans la région du Guemon où des affrontements entre autochtones Guérés et allogènes Burkinabés suite au meurtre d’une dame d’ethnie Guéré en juin dernier ; Le 24 juin 2018, les villages de Zénasso1 et Kodiaga dans la région de la Bagoué, se sont affrontés à la machette et à l’arme à feu pour le contrôle et l’exploitation d’un bas-fond, occasionnant au moins trois (3) morts et 17 Blessés et le plus récent lundi dernier, la ville de Koun-Fao dans la région de Gontougo, qui a été paralysée par des manifestants et la préfecture a subi plusieurs dégâts matériels, en raison d’un conflit autour de la gestion de la forêt classée de la sous-préfecture de Tankessé.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme, se félicite de la réaction des autorités administratives et judiciaires qui a permis de circonscrire ces violences et d’arrêter plusieurs individus, avant d’inviter, les populations à recourir aux voies de droit pour exprimer toutes revendications.

« La CNDHCI Rechercher CNDHCI continue de surveiller la situation et reste disposée à contribuer à la recherche des solutions idoines pour une meilleure protection des droits de l’Homme », assure-t-elle.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
6245 Visite(s)    2 Commentaire(s)   Ajouter le : 11/07/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Commentaires
Pour commenter ce contenu veuillez vous connecter
 
Voir ses contributions dramani
 
« La CNDHCI continue de surveiller la situation...''. Franchement vos pontes et agitations ont-elles contribué à changer quelque chose à la situation ?
 
 
 
Voir ses contributions A-FREE-CA
 
Tout ca ce sont les RÉSULTATS de la grande campagne de réconciliation qui dure depuis 7ans.... ZÉRO.... Échec total.... Même au seins du rdr c est la guerre froide
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Restez connecté via notre newsletter
 
S’abonner
Se désabonner
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connexion    |
      | Inscrivez vous !
 
 
 
Deja inscrit !
Se connecter