Logo Koaci
 
 
 
Côte d’Ivoire : Octroi de la licence 3G+ à Moov-ci jugé ''illégal'', le ministre des TIC s’explique
 
Bruno Nabagné Koné (ph)

Abidjan - Le 02 août 2013 © koaci.com -L’on se souvient l’octroi de 3G+ à la société de téléphonie Moov-CI avait suscité en son temps les réactions vigoureuses de ses concurrents dont le numéro 1 ivoirien ‘‘Orange’’ qui l’avait jugé d’illégal et certaines langues étaient allées jusqu’à dire que le ministre des TIC, Koné Bruno avait opéré ainsi parce que son oncle serait l’homme d’affaire Koné Dosongui à qui l’on prête la dite société.

Profitant le jeudi 1er aout du bilan de ses 24 mois activités à la tête du ministère de la poste et des TIC, Koné Bruno est revenu sur ce fâcheux problème dont il dit avoir la conscience tranquille et si cela était à ‘ ‘refaire, il le referait’’

« L’Etat de Côte d’Ivoire, à travers le ministère de La Poste et des TIC Search TIC que je dirige, avait ‘ ‘4 licences 3G+ à vendre aux 5 opérateurs’’ existant en son temps pour accroître leurs offres de services. Nous avons confié la sélection à l’Agence des Télécommunication de Côte d’Ivoire (ATCI, devenue cette année ARTCI, Autorité de régulation) qui a lancé un appel d’offres. Sur les 5 opérateurs, seulement 3 ont postulé. Il y avait Orange-CI, MTN-CI et Moov-CI. Après analyse des dossiers, l’ATCI a sélectionné 2 opérateurs, estimant que Moov Search Moov ne remplissait pas les conditions. Les résultats qui devraient nous parvenir pour que nous informions les postulants ont été directement mis à leur disposition par l’ATCI. Moov-CI nous a saisis et nous aussi avions constaté que les conditions n’étaient pas remplies. Dans les négociations, nous avons réussi non seulement à vendre la licence à ‘ ‘Moov au même prix de 6 milliards FCFA’’, mais obtenu des promesses fermes de la part de ses dirigeants de se mettre au niveau des autres acquéreurs de licences 3G. Et le temps nous a donné raison » a justifié le ministre dans un hôtel d’Abidjan, avant de renchérir, « Parce que la 4ème licence est toujours sans preneur. On en aurait eu 2 sous le bras et perdre les 6 milliards pour un Etat qui sort à peine de crise grave et qui a besoin d’argent. Cela aurait été autrement si plus de 4 opérateurs postulaient. Mais dans le cas d’espèce, tout Ivoirien qui pense à l’intérêt de la Côte d’Ivoire aurait agi comme je l’ai fait. »Donc si ‘ ‘c’était à refaire, je le referais’’ », a martelé l’homme fort de la technologie ivoirienne.

Donatien Kautcha.


 
 
6465 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 02/08/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions jordanchoco2020
 
une demonstration implacable si remplir les caisses de l'etat est un crime alors que dire de la filliere cacao ou de l'usine fulton no comment
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Il fallait s'y attendre.... Bruno a certainement eu "un-dessous-de-table" assez épais..... On se connait dans ce pays.Ouattara ne pourra rien faire. "c'est le même clan".
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login