Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Conflits frontaliers : Le Benin et le Nigeria sur le terrain pour activer la paix
 
::Koaci.com Cotonou:: Le Bénin est sur plusieurs fronts dans les conflits Search conflits frontaliers::

Une délégation mixte bénino-nigériane Search bénino-nigériane de délimitation des frontières a séjourné ce week-end dans la commune de Malanville Search Malanville à 800 Km au nord du Bénin (Frontière Bénin, Niger et Nigeria), suite aux incidents survenus en février dernier à Koundji-Toungua un village entre le Bénin et le Nigeria. Des heurts entre les populations ont engendré un exode forcé de ressortissants des deux pays. Les Nigérians se sont dirigés vers Lolo, un village nigérian, les Béninois vers le village de Madécali, commune de Malanville, à trois kilomètres environ de Koundji-Toungua.

Selon le communiqué final de la réunion mixte tenue par la délégation béninoise et la celle du Nigeria en juillet 2005, sept villages reviennent au Bénin et trois au Nigéria. Pour le Bénin, il s'agit de Ogamoin (commune de Pèrèrè), Sinagourou (commune de Nikki), Naffa (commune de Malanville), Mafouta, Ouassaré, Guidankada, Tounga Issa (commune de Ségbana). Les trois villages qui reviennent au Nigeria sont : Gorogaou, Sabassi, Gdeffaré 2. A l'ordre du jour de cette réunion mixte bénino-nigériane, le point des incidents survenus dans la zone frontalière, le processus de rétrocession des villages administratifs mal positionnés et la question du point triple Bénin-Niger-Nigéria puis la reconstruction des bornes n°75, 76, 77 et 78 dans la localité d'Igbokofi-Towé. La délégation s'est donc rendue à Koundji Toungua, le village où les incidents ont eu lieu en février dernier. Avant son arrivé, des policiers nigérians sécurisaient déjà le village. Sur les lieux, c'est la désolation. Le village est désert. Plus de cases, toutes sont tombées sous la chaleur des flammes et sous les coups de colère des assaillants. Cases brûlées, saccagées école primaire réduite en débris de bois noircis, etc. Une seule construction subsiste : la mosquée. La délégation nigériane a recommandé de tout faire pour la conserver. Avant les incidents, 138 ménages nigérians et 142 ménages béninois cohabitaient. Ensuite la délégation s'est rendue à Lolo dans le Nigéria pour visiter les populations nigérianes sinistrées. Là, n'eût été la présence des sages du village, un heurt allait éclater encore quand un Béninois de la délégation a clamé : "que vous voulez où non, nous allons prendre le village". Aussitôt, les villageois de Lolo ont commencé à sortir de leur case avec des fusils et des armes blanches. Les sages sont intervenus pour calmer. Après Lolo, la délégation mixte s'est rendue à Madécali (Malanville), le lieu de retraite des Béninois. L'ambiance de travail entre cadres béninois et nigérians serait bonne malgré les points d'achoppement qui surviennent sporadiquement pendant les discussions et les visites de terrain, a précisé la même source.

Les deux parties sembleraient ne pas accorder leur violon sur le communiqué final et sont en quête de compromis.

 
 
8966 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 01/06/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login