Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: Vives inquiétudes autour du bilan macabre sur les routes, au moins 100 morts en un mois
 
Sur l’axe Bafoussam Search Bafoussam -Yaoundé (Ph KOACI)

© koaci.com- Lundi 28 Août 2017- La grande majorité de la population est inquiète à la veille de la rentrée scolaire 2017/2018, dans un contexte marqué par un nombre élevé d’accidents de la route.

Pour cause, les nombreux accidents de la route survenus durant ce mois d’août 2017, ont fait plus de 100 morts.

Encore plus inquiétant, est le silence des autorités en charge des transports.

Si les camerounais pointent du doigt l’état des routes. Quelques experts mettent en cause les chauffeurs et attribuent également ces accidents à l’état des vieux véhicules importés d’Europe.

Ces véhicules, qualifiés de « cercueils » par les médias locaux, sont utilisés par la majorité des agences de voyage, dans le secteur du transport en commun par bus.

Il y a également la formation des chauffeurs qui est très critiquée.

A cela, s’ajoutent la corruption des agents commis à la circulation et le non respect de la limitation de vitesse, par les chauffeurs.

De même, que la consommation de l’alcool vendu au sein des agences de voyages et des drogues.

Une lecture de ces accidents révèle que les camions sont impliqués dans la très grande majorité des cas.

Et, l’axe de la mort se révèle être le triangle Yaoundé-Douala-Bafoussam-Yaoundé.

Selon les statistiques du ministère des Transports, 70% d’accidents de la route au Cameroun, sont le fait de l’homme. 20% relèvent de l’état des véhicules et 10% de l’état de la route.

Permis de conduire

Au Cameroun, l’obtention du permis de conduire en effet, est au centre de toutes les critiques et suscite la polémique.

Décrié par tous, le permis de conduire camerounais vient de subir une réforme. Désormais, le permis de conduire camerounais est infalsifiable. Le gouvernement dit avoir détecté 3 000 faux permis de conduire. Contre 15 000 autres, en souffrance à Douala Search Douala qui attendent d’être retirés.

Au rang d’innovations, pour le nouveau permis de conduire qui entre en vigueur dès le 1er septembre prochain, les autorités ont évacué l’implication de « l’homme » lors des examens où, des cas de corruption sont régulièrement dénoncés.

Les épreuves seront élaborées sur une base de données électrique tirées de 10 000 questions. Et la proclamation des résultats passe de 4 mois à 29 jours.

Armand Ougock, Yaoundé

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Androïde (cliquez et installez-la sur votre mobile) 

 
 
2090 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 28/08/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login