Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: Can Total 2019, Ahmad maintient la pression, le public exulte, le gouvernement dos au mur
 
Ahmad

© Koaci.com- Lundi 5 février 2018- La pression d’Ahmad au sujet des infrastructures de la prochaine Can Total, qui devrait se tenir au Cameroun du 7 juin au 7 juillet 2019, est saluée par une bonne partie de la population qui espère avoir enfin, des infrastructures de qualité, dans un pays où chaque ministre est multimilliardaire en FCFA, du fait de la corruption.

Au lendemain de sa prise de fonction, le malgache annonçait les couleurs, face aux lenteurs du Cameroun, «même à quatre poules, le Cameroun n'est pas prêt à accueillir la Can 2019 », déclarait le nouveau président.

La déclaration avait eu le mérite de secouer le pays, jusqu’au sommet de l’Etat dont la gouvernance est réputée amorphe.

D’après le président camerounais, le pays sera en mesure de tenir ses engagements en vue de la CAN 2019.

« Le Cameroun, sera prêt le jour dit, j’en prends l’engagement», réagissait Paul Biya, qui recevait des athlètes.

Le gouvernement s’est ensuite lancé dans une vaste offensive. A travers une campagne de communication, qui mobilise depuis quelques semaines, medias proches du pouvoir et journalistes de la presse internationale, payés rubis sur ongle. Ces journalistes et medias, ont pour mission, de « sauver » la CAN du Cameroun.

La première mission d’inspection des auditeurs du cabinet Roland Berger et des inspecteurs de la Caf a elle-même eu droit à une véritable « démonstration de force » orchestrée par Bidoung Mpkatt, le ministre des sports, corrupteur en chef des médias.

Les officiels camerounais comme toujours ont privilégié le folklore. L’accueil princier réservé a l’équipe des inspecteurs de la Caf et du cabinet Roland Berger, semble ne pas avoir eu l’effet attendu.

Ceux-ci, semblent avoir remarqué que le Cameroun, -désigné organisateur de la Can 2019, depuis 2014-, à un peu plus d’un an de la compétition, manque encore cruellement de routes, d’infrastructures hôtelières modernes et surtout de connexion internet 4 G.

Après cette mission, tenue du 12 au 22 janvier 2018, Ahmad maintient la pression et exige le respect du cahier des charges.

« Il n’y a pas du tout de polémique sur la CAN 2019. (..) Il y’a une différence énorme entre les rapports d’inspection et les cahiers de charge. De ce fait, il a été demandé au Cameroun de rattraper ce retard. Il y’a des gens qui sont en train de mentir. Je suis un homme de parole, mon Comité exécutif ne change pas d’un iota. Nous appliquons la réglementation avec toute sa vigueur. Le cahier des charges exige des infrastructures, des hôtels, des stades, des hôpitaux et beaucoup de chose », a déclaré Ahmad en conférence de presse au Maroc.

Armand Ougock, Yaoundé
L'actualité en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
6475 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 05/02/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login