Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: Rapatriement des réfugiés nigérians: Yaoundé, Abuja et le Hcr trouvent un accord
 
Camp des réfugiés de Minawao Search Minawao (Ph)

© Koaci.com- Vendredi 3 Mars 2017- Yaoundé, Abuja ainsi que le Hcr, ont signé ce jeudi à Yaoundé un accord « tripartite » pour le « rapatriement librement consenti », des réfugiés nigérians fuyant les exactions de la secte terroriste Boko Haram et installés en territoire camerounais.

L’accord signé à Yaoundé, concerne les 84,325 réfugiés nigérians, qui ont fui les exactions de la secte islamiste Boko Haram, ayant fait allégeance à l’Etat Islamique et qui se fait désormais appeler, « Province de l’Etat islamique en Afrique de l’ouest ».

Ces réfugiés, vivent actuellement dans la région de l’Extrême-nord camerounais. Parmi ceux-ci, 60,895 sont installés dans le camp de Minawao, crée le 2 juillet 2013. Un récent profilage de l’organisation en charge des migrations, a permis d’enregistrer 20 416 autres réfugiés, qui vivent dans les familles d’accueil.

De plus, le Hcr, estime qu’il existe des milliers d’autres nigérians qui ont fui les violences de Boko Haram, mais en raison de l’insécurité, non pas pu être enregistrés.

Deux enquêtes du Hcr, menées entre avril et septembre 2016, auprès des réfugiés installés au camp de Minawao Search Minawao sur les intentions de retour, ont permis de révéler que 70 % des interrogés sur un échantillon de 9 300 personnes, souhaitaient retourner dans les zones d’origines, dès que la situation le permettra. Seulement 27 % veulent rester au Cameroun.

Les deux parties sont tombées d’accord pour fournir aux personnes désirant retourner, des informations, claires et précises sur la situation de leur zone de retour, en particulier dans les Etats de Borno, Yobe et Adamawa (Nord-est du Nigéria).

Pour le Cameroun, il ne s’agit ni d’un refoulement, ni d’un rapatriement forcé, «le gouvernement du Cameroun, continuera d’assurer la protection des réfugiés nigérians sur son territoire et ne ménagera aucun effort pour aider ceux qui souhaitent retourner au Nigéria conformément aux accords internationaux », a déclaré René Emmanuel Sadi, le ministre camerounais de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

Le Nigéria, s’est dit heureux de cet accord, « le Nigéria est heureux de faire partie de cet accord par ce qu’il souligne l’importance de travailler ensemble pour apporter une solution durable à la situation des réfugiés, qui sont nos concitoyens. En tant que gouvernement, nous demeurerons engagés à nous assurer que nous créons une atmosphère propice pour faciliter le retour de nos concitoyens, dans la sécurité et la dignité et cela conformément aux principes de protection internationale », a fait savoir le Lieutenant-général Abdulrahman Bello Dambazu, le ministre nigérian de l’intérieur.

Le Hcr, par son représentant, Kouassi Lazare Etien, a dit être « satisfait » de cet accord, « sa signature révèle un réel désir du Cameroun et du Nigéria, de trouver une solution durable pour les réfugiés qui sont prêts à retourner en toute sécurité et dignité avec le soutien du Hcr Search Hcr ».
A titre de rappel, au Cameroun, l’organisation en charge des migrations, travaille aux côtés du gouvernement, pour assurer protection et assistance à près de 350 000 réfugiés et demandeurs d’asile dont la majorité vit dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-nord.

Le Hcr, assiste et protège également, 190 000 déplacés enregistrés à l’intérieur du Cameroun.

Armand Ougock, Yaoundé

Votre Média panafricain KOACI.COM est à Yaoundé ! Une info? Appelez la rédaction camerounaise de Koaci.com, au + 237 691 15 42 77. Ou, cameroun@koaci.com.
 
 
3014 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 03/03/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login