Logo Koaci
 
 
 
Cameroun: Pour avoir demandé le départ du président, le journaliste est menacé de mort par un ministre
 
Paul Atanga Nji (Ph), Une du Journal querellé (ph)


© Koaci.com- Mercredi 23 Mars 2016- Au Cameroun, la vie d’un journaliste qui enquête ou d’un citoyen "révolté", compte pour du beurre.

Click to enlarge
Cameroun: Pour avoir demandé le départ du président, le journaliste est menacé de mort par un ministre
Magnus Biaga, journaliste et directeur de publication du quotidien privé « Emergence Search Emergence », paraissant à Yaoundé, vient d’être menacé de mort, pour avoir traité du sujet sur le départ du chef de l’Etat, Paul Biya, 83 ans dont bientôt 34 au pouvoir.

Pour avoir traité de l’immunité du président de la République, dont le départ est de plus en plus exigé par de nombreux camerounais, le journaliste et directeur de publication du quotidien privé « Emergence Search Emergence », s’est vu menacer de mort par Paul Atanga Nji, ministre chargé de Mission à la présidence de la République, secrétaire permanent du Conseil de sécurité national et responsable dans la section Rdpc de la Mezam I, (Nord-Ouest).

Approché par KOACI, le journaliste dit avoir été menacé dans le bureau du ministre de la Communication, en présence des responsables sécuritaires. Il cite respectivement, le patron de la police et le Commandant de la légion du Centre. Francis Tantah et Martin Fossoua, ont assisté aux menaces de mort, proférées par Paul Atanga Nji, contre le journaliste.

Le ministre de la Communication, que nous avons joint ce matin, pour avoir sa version, n’a pas abordé le sujet, en disant simplement qu’il était occupé par ses hautes fonctions administratives.

Ce n’est pas la première fois qu’un journaliste est sous la pression d’un membre du gouvernement.

Plusieurs journalistes camerounais, sous pression, ou en conflit avec des personnalités, font parfois l’objet de poursuites, de condamnations ou de suspension d’exercice de la profession.

En 2010, le journaliste Bibi Ngota, directeur de publication de «Cameroun Express », trouvait la mort en prison, suite à un conflit, avec Laurent Esso, l’actuel le ministre de la Justice.

Armand Ougock, Yaoundé

KOACI.COM est à Yaoundé ! Une info? Appelez la rédaction camerounaise de koaci.com au + 237 691 15 42 77 – ou cameroun@koaci.com
 
 
10111 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 23/03/2016
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions LYTTO61
 
la "Démocratie avance" au Cameroun . c'est ce genre de dirigeants que la France Préfère. Plus ils trainent de casseroles plus ils sont au goût de Paris . Puisqu'ils sont dociles et manipulables !!
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login