Logo Koaci
 
 
 
Cameroun: Disparition en mer d'une trentaine de soldats dans le chavirement d'un bateau militaire
 
Une vedette du BIR Search BIR (Ph)

© koaci.com- Dimanche 16 Juillet 2017- Une trentaine de soldats camerounais ont disparu ce dimanche, dans le chavirement en mer d’un bateau militaire, apprend KOACI de source militaire de premier plan, ayant fortement requis l’anonymat.

Jointe, une source à la division de la communication du ministère de la défense a confirmé le naufrage en mer d’un navire ravitailleur du Bataillon d’intervention rapide (Bir), de l’unité d’élite spéciale « BIR Search BIR Delta », au large de Dibuncha.

Le bateau, fait savoir notre source, avait à son bord 40 personnels, essentiellement militaire.

D’après les informations concordantes, recueillies par KOACI, le bateau, battant pavillon camerounais, a quitté Limbé Search Limbé (Sud-Ouest), aux premières heures de la matinée ce dimanche 16 juillet, à destination de Bakassi, une presqu’île riche en ressources naturelles, rétrocédée au Cameroun, par le Nigeria, après un jugement de la cour internationale de justice de La Haye, rendu le 10 octobre 2002.

Les militaires allaient en mission sur une base en construction dans la presqu’île de Bakassi, considérée comme une zone de développement prioritaire par le gouvernement. Leur bateau avait à son bord des camions. Et, une cargaison de matériaux de construction et des denrées alimentaires de première nécessité.

Le haut commandement militaire camerounais a déployé plusieurs navires et vedettes depuis l’après-midi. Un bateau est parti de la base navale de Douala. Une Section du Bataillon spécial amphibie (BSA) de Limbé, et un détachement des palmeurs, ont entamé des recherches. A l’heure où nous mettons sous presse, 3 corps ont été repêchés.

Une réunion de crise se tient en urgence à Limbé. Le gouvernement n’a pas encore réagi.

Déjà, la polémique éclate. Sur internet, certains interrogent la vétusté du matériel maritime dans une région où subsistent des groupuscules de rebelles nigérians, hostiles à la rétrocession de Bakassi Search Bakassi au Cameroun.

Le conflit pour le contrôle de Bakassi, avait failli dégénérer en guerre entre le Nigéria et le Cameroun. Le pays du président Biya, avait opté pour une solution pacifique, avant d’obtenir gain de cause le 10 octobre 2002. Une décision saluée par la communauté internationale avec en tête l’ONU.

Le processus de rétrocession proprement dit, s’est achevé en 2013. Depuis le 14 août 2013, le Cameroun a retrouvé la plénitude de sa souveraineté sur la presqu’île de Bakassi, riche en pétrole et en poissons, mais très convoitée.

Armand Ougock, Yaoundé
 
 
7348 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 16/07/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login