Logo Koaci
 
 
 
Cameroun: D'après le HCR, près de 90 000 réfugiés nigérians sont toujours présents à l'Extrême-Nord
 
Camp des réfugiés de Minawao Search Minawao (Ph)

© koaci.com- Vendredi 14 juillet 2017- D’après la représentation locale du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), la région de l’Extrême-Nord compte à ce jour à peu près 90 000 réfugiés nigérians, dont 58 800 sont installés dans le camp de Minawao, et environ 33 000 vivant dans les villages voisins.

Le HCR précise dans son communiqué de presse, que Minawao Search Minawao abrite le seul camp de réfugiés dans cette région du pays.

Il n’existe qu’un seul centre de transit pour les réfugiés nigérians, celui de Gourounguel situé à environ 05 Km du camp de Minawao Search Minawao et 60 km de la frontière. Le centre de transit de Gourounguel a pour vocation de recevoir les nouveaux réfugiés qui y séjournent pour 48h au maximum, le temps de procéder à leur screening (protection et sécurité) et de les préenregistrer avant leur transfert au camp de Minawao.

De janvier à juin, environ 4 317 réfugiés ont été reconduits à la frontière par les autorités camerounaises. Parmi ceux-ci, un total de 887 réfugiés a été embarqué depuis Kolofata par les forces de sécurité camerounaise et nigériane le 27 juin, en direction du camp des personnes déplacées de Banki Search Banki au Nigéria.

Entre avril et juin 2017, environ 13 091 réfugiés nigérians ont spontanément quitté le camp de Minawao Search Minawao pour un retour dans leurs zones d’origine, principalement à Banki Search Banki et Pulka. Il s’agit ici de retours spontanés décidés et organisés par les réfugiés eux-mêmes sans consultation et sans l’appui du HCR et de ses partenaires. Certains convois ont bénéficié d’une escorte des forces de sécurité camerounaises.

Le HCR dit avoir exprimé ses inquiétudes par rapport à ces retours vers des zones où les mécanismes de protection et d’assistance ne sont pas encore en mesure d’assurer un retour en toute sécurité et dignité.

Rappelons que le HCR sensibilise les réfugiés à travers des campagnes, d’information en vue de les informer aussi bien sur les conditions dans leurs zones d’origine, que sur les dispositions de l’Accord Tripartite signé le 2 Mars 2017 à Yaoundé, entre le HCR et les gouvernements camerounais et nigérian.

En ce qui concerne les retours forcés, le HCR continue de mener le plaidoyer auprès des autorités camerounaises pour que soit respecté le principe de non refoulement et que l’accès à l’asile reste garanti pour toutes les personnes en quête de protection internationale, lit-on dans le communiqué de presse transmis à KOACI.

Armand Ougock, Yaoundé

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Androïde (cliquez et installez-la sur votre mobile) 

 
 
1890 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 14/07/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login