Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Cameroun: Cinq présumés terroristes camerounais interpellés avec un armement militaire dans le Nord-Ouest
 
Les cinq présumés terroristes, et vue de l’armement (ph2)

Click to enlarge
Cameroun: Cinq présumés terroristes camerounais interpellés avec un armement militaire dans le Nord-Ouest
© koaci.com- Jeudi 10 Août 2017- La descente de la police dans le quartier général des présumés terroristes, a permis de récupérer un important armement militaire de pointe.

Cinq présumés terroristes de nationalité camerounaise, viennent d’être interpellés à Mbengwi, département de la Momo, région du Nord-ouest, secouée par les revendications des sécessionnistes anglophones.

« Des armes à feu semi-automatiques, appareils de vision nocturne avec télémètre laser, des lunettes de tir, un épiscope de tir avec blindage, des bipieds et trépieds pour arme de précision, des chargeurs pour fusils de tireurs d’élite, des tubes containeurs à charge explosive et des produits chimiques constituant des charges explosives, des cordons détonateurs, des interrupteurs d’engins explosifs, des minuteurs et autres appareils destinés à la fabrication d’engins explosifs improvisés et d’armes artisanales à feu », ont été saisis dans un bunker aménagé au domicile de Dasi Alfred Ngyah alias « Sniper » le chef de gang », a déclaré Issa Tchiroma Bakary le ministre de la Communication.

« L’exploitation d’un ordinateur portable également saisi sur les lieux, a révélé la présence de fichiers informatiques contenant des enseignements sur la fabrication d’engins explosifs improvisés, ainsi qu’une cartographie de cellules dormantes du Mouvement de Libération du Southern Cameroon », a ajouté le porte-parole, du gouvernement.

Celui qui est présenté comme le cerveau, réside dans un pays étranger dont il porte par ailleurs la nationalité, quoique d’origine camerounaise.

« Il a reconnu être un membre de l’Ambazonie et principal responsable de son bras armé dénommé « Liberation Movement of Southern Cameroon », a précisé Issa Tchiroma Bakary.
Le groupe est accusé d’être à l’origine de l’attentat déjoué à Bamenda Search Bamenda le 15 mai 2015, lors de la célébration de la fête nationale. Le principal suspect s’était alors réfugié à l’étranger avant de revenir.

D’après la police, le groupe projetait, en compagnie des membres de son commando, de perpétrer des attaques contre les Forces de Défense et de Sécurité (FDS), des responsables militaires et des Autorités administratives.

Armand Ougock, Yaoundé

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
2574 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 10/08/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login