Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burundi: Bujumbura déclare persona non grata trois experts de l'ONU
 
© koaci.com– Mardi 11 octobre  2016 – Les autorités du Burundi ont déclaré persona non grata trois experts des droits de l'homme des Nations unies, qui avaient accusé le gouvernement Search gouvernement de Bujumbura d'être responsable de "violations graves" des droits et prévenu de risques de génocide.

Le gouvernement Search gouvernement burundais fait part de sa décision, qui prend effet immédiatement dans un courrier envoyé par le ministre des Affaires étrangères Alain Aime Nyamitwe et consulté par la presse.

Le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric a exprimé la désapprobation des Nations unies face à cette interdiction qui vise le Colombien Pablo de Greiff, le Sud-Africain Christof Heyns et l'Algérienne Maya Sahli-Fadel.

"Il est crucial que le Burundi et tout autre pays coopèrent totalement avec le mécanisme de protection des droits de l'homme de l'ONU, y compris en travaillant avec ceux qui le représentent", a souligné M. Dujarric.

Bujumbura a annoncé avoir entrepris de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), ceci une semaine après l'ouverture d'une enquête de l'ONU sur les violations présumées des droits de l'homme commises dans le pays depuis avril 2015.

KOACI
 
 
3693 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 11/10/2016
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions LYTTO61
 
Mon cher NKURUZIZA Nous ici en Côte d'ivoire on a accepté l'ONU et elle est devenue notre bourreau. L'ONU était au Rwanda lors du génocide pour tout dire !!
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login