Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Des «prétendus» coups de feu sèment la panique à Ouagadougou
 
Le ministre de la sécurité Simon Compaoré Search Simon Compaoré (polo blanc) s'est rendu sur les lieux (ph1et 2) pour aider dans les recherches, la circulation continuait sur l'avenue Kwamé N'krumah Search Kwamé N'krumah (ph3).

Click to enlarge
Burkina Faso: Des «prétendus» coups de feu sèment la panique à Ouagadougou

©Koaci.com - Dimanche 19 novembre 2017 - Des coups de feu, entendus par des riverains de l'avenue Kwamé N'krumah, la principale avenue de la capitale burkinabé où ont eu lieu les deux attaques de Ouagadougou, ont semé la panique et créer une situation confuse dimanche soir.

"Selon plusieurs témoins il y aurait eu des coups de feu sur l'avenue kwamé N'krumah. Les unités de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale se sont déportées sur les lieux. La situation est calme", a indiqué la gendarmerie dans un communiqué.

En effet, selon des témoins interrogés sur place par koaci, des coups de feu ont été entendus aux abords de l'hôtel Palm beach sur l'avenue Kwame N'krumah aux environs de 21h.

Alertés des policiers qui patrouillent jour et nuit sur cette avenue n'ont pu remonter la piste de ces coups de feu, alors que d'autres témoins affirment que les coups sont partis d'une fourgonnette blanche.

Des vigiles ont indiqué avoir entendu des bruits similaires à des explosions de pétards sans pouvoir en indiqué la provenance.


Pour certains témoins, il s'agirait plutôt d'une tentative de braquage par des bandits qui ont pris la fuite, tandis que pour d'autres ce sont des tirs de sommation de policiers sur un véhicule de type 4x4 après un refus d'obtempérer.

Alertés des éléments des forces de défense et de sécurité ont été déployés sur les lieux.

Le ministre en charge de la sécurité Simon Compaoré Search Simon Compaoré s'est également rendu sur les lieux pour en avoir le coeur net mais est reparti, après avoir aidé dans les recherches, sans faire de déclaration.

Sur le lieu présumé des tirs, aucune douille n'a été retrouvé pour corroborer les témoignages de coups de feu.

Toutefois, les forces de défense et de sécurité ont appelé la population à "rester vigilants et de signaler toute situation suspecte ou anormale".

Des l'annonce des coups de feu sur cette avenue ou se situent le café Cappuccino et le restaurant Aziz Istanbul qui ont enregistré des attaques, les clients se sont sauvé et certains restaurants ont fermé.

Quelques heures après, la circulation a repris sur cette avenue toujours sous l'oeil vigilant des forces de l'ordre qui poursuivaient les recherches et leur patrouille quotidienne.

 
 
Boa, Ouagadougou
 
 
7004 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 19/11/2017
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login