Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso: Des policiers protestent contre des retenues sur des frais de mission
 
Vue de la manifestation mardi à Ouagadougou (ph KOACI.COM)

©Koaci.com – Mardi 18 avril 2017 – Plusieurs centaines de policiers ont manifesté devant le Camp de la compagnie républicaine de sécurité Search sécurité (CRS) pour exiger la présentation de contrats authentiques pour toute prestation entrant dans le cadre des services payés, se disant victimes de spoliation.

"Ce n’est pas une grève, on exprime notre mécontentement. On travaille toujours, l’arrêt de travail concerne uniquement les services privés", a d’emblée expliqué à KOACI.COM le porte-parole des policiers

’’On demande seulement des contrats authentiques pour les services payés. On ne demande pas une augmentation de salaire, c’est ce qui nous revient de droit que nous réclamons. On ne peut pas travailler et c’est une autre personne qui va émarger à notre place’’, a pour sa part expliqué un des manifestants.

Selon lui, les sociétés privées avec qui des contrats sont signés dans le cadre de la sécurisation de leurs établissements payent des montants qui sont dissimulés à la troupe qui ne reçoit qu’entre 1500 f CFA à 5000 F CFA pour des prestations facturées à plusieurs dizaines de milliers de francs.

‘’Comment s’imaginer qu’un policier fait une mission de 850km pour un site minier et se retrouve avec 2500 F CFA ?’’ a interrogé un des manifestants qui précisera plus tard que la hiérarchie, après protestation a avoué que la mission était payée à 10.000 F CFA/personne et que les 7500 f CFA ont été retenues pour le fonctionnement.

Les initiateurs du mouvement de grogne qui durera jusqu’à nouvel ordre, se rassembleront tous les jours devant le camp de la Compagnie républicaine de sécurité Search sécurité pour une ‘’manifestation pacifique’’.

A travers cette manifestation, les policiers réclament également le départ du directeur général de la police et de deux autres directeurs.

Ils accusent ces personnes d’avoir laissés perdurer cette situation de détournement, alors que la hiérarchie militaire explique procéder à des prélèvements pour le fonctionnement des services et la cellule sociale.

Dans l’après-midi, le ministre en charge de la sécurité Search sécurité Simon Compaoré a reçu les manifestants à qui il demandé de reprendre e service car une enquête a été diligentée depuis le 1er avril sur le service payé.

Après l’avoir attentivement écoutés, les policiers ont dit s’en remettre à leur base pour la suite du mouvement.

Pour l’Union police national ce ‘’mouvement d’humeur qui n’est autre que la suite logique du mouvement du mois précédent a repris au sein de la Compagnie Républicaine de Sécurité de Ouagadougou’’.

Le syndicat de la police a alors appelé ‘’l’autorité politique à régler le problème de toute urgence au lieu de verser facilement dans les tentatives d’intimidation et de vengeance dont certains sont coutumiers’’.

Boa, Ouagadougou
Recevez les notifications de KOACI.COM en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)

Ou  Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
2210 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/04/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login