Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Polémiques sur le retour d'une diplomate n'ayant pas pu présenter ses lettres de créances
 
Alpha Barry (ph)

©Koaci.com – Lundi 13 novembre 2017 – Le retour à Ouagadougou du nouvel ambassadeur Search ambassadeur du Burkina Faso en Ethiopie, Madina Ganou Diaby Kassamba, après un séjour d’un mois dans son pays d’accueil sans pouvoir présenter ses lettres de créances, suscité des polémiques, les Ministère des Affaires Étrangères dénonçant ‘’bourde diplomatique’’ que le ministre dément.

Suite à la nomination entachée d’irrégularités de l’Ambassadeur du Burkina Faso auprès de la République Fédérale Démocratique d’Éthiopie, que d’aucuns ont qualifié de « bourde diplomatique », avec pour corollaire la remise en cause des compétences réelles des professionnels du Ministère en charge des Affaires Étrangères, le Syndicat Autonome des Agents du Ministère des Affaires Étrangères (SAMAE), a dit condamner avec la plus grande fermeté, les dérives et les actes d’une extrême gravité découlant de la gestion actuelle du département en charge de la diplomatie burkinabè.

Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

En effet, rappel le SAMAE, le 14 juin 2017, le Conseil des Ministres en sa séance ordinaire, procédait à la nomination d’un Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso auprès de la République Fédérale Démocratique d’Éthiopie, Représentant Permanent auprès de l’Union africaine et de la Commission Économique des Nations-Unies pour l’Afrique, regrettant que cette nomination n’ait ‘’pas respecté les règles et procédures prévues par la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques’’.

En conséquence, des ‘’difficultés de coordination entre les autorités burkinabè et éthiopiennes ont été constatées’’ et ‘’après une concertation au sein du Conseil de cabinet du jeudi 26 octobre 2017 (le ministère) a décidé du retour de l’ambassadeur GANOU avant une régularisation définitive de sa situation’’.

C’est ainsi que, partie le 10 octobre 2017 à Addis-Abeba, l’ambassadeur a regagné Ouagadougou le 08 novembre 2017.

Selon le SAMAE, il s’agit plutôt d’un refoulement Search refoulement et Une telle maladresse est la traduction d’une imprudence et d’une négligence des usages et coutumes en la matière de la part de toutes les personnes impliquées et singulièrement du premier responsable du département censé incarner ces principes et valeurs protocolaires.

‘’Elle révèle en outre la non implication des professionnels de la diplomatie dans la gestion de cette nomination et dans le traitement de certains dossiers spécifiques. Sinon, comment est-il concevable que l’agrément n’ait pas constitué le fond de dossier pour la nomination de l’ambassadeur en Conseil des ministres ?’’, s’indigne le syndicat.

Si le SAMAE Search SAMAE estime que l’une des nombreuses conséquences nées de cette situation est sans conteste la dégradation de l’image de marque du pays que le département de la diplomatie se doit de prôner, le ministère lui, a rassuré l’opinion publique de l’excellence des relations entre le Burkina Faso et la République fédérale d’Ethiopie et ne ménagera aucun effort pour œuvrer à leur renforcement.

Boa, Ouagadougou
 
 
5553 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 13/11/2017
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login