Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Des organisations appellent à la libération de l'activiste Naïm Touré
 
©koaci.com - Dimanche 17 juin 2018 - Cinq organisations Search organisations de défense des droits de l'homme ont appelé dimanche, dans une déclaration conjointe, à la libération Search libération de l'activiste Naïm Touré Search Naïm Touré interpellé pour "incitation à la révolte ".

Le jeudi 14 juin 2018, le jeune activiste Search activiste et lanceur d’alerte de renom Naïm Touré Search Naïm Touré a été interpellé par la gendarmerie nationale et placé en garde à vue, au motif d’incitation à la révolte.

L’acte incriminé est une publication assez critique effectuée par Naïm Touré, qui réagissait suite à un écrit du journal Sidwaya qui attirait l’attention du public et des autorités sur le sort d’un gendarme, en attente d'une évacuation sanitaire près d'un lois après été blessé lors d'une opération antiterroriste.

Selon ces organisations, l'écrit de l'activiste Naïm Touré Search Naïm Touré n'étant pas erronés, son arrestation comporte donc "quelques curiosités criardes".

Les défenseurs des droits humains considèrent la détention de Naïm Touré Search Naïm Touré comme "une violation de la liberté d’expression consacrée par la constitution et une destruction de l'élan de solidarité et de l'union sacrée entre les burkinabè et leurs vaillants combattants au front contre l'ennemi qui endeuille le Burkina".

"En tout état de cause, il s’agit clairement d’un délit d’opinion qui constitue un abus en démocratie", poursuivent ils.

Selon ces organisations, "l’accusation d’incitation à la révolte paraît nettement risible (...) Si un tel écrit peut entrainer des unités de gendarmerie à la révolte, il faudrait réviser leur professionnalisme et leur loyauté".

Aussi, ont-elles exigé sa relaxe pure et simple sans délai, prenant "à témoin les démocrates, les partenaires du Burkina Faso en particulier l'Union européenne et les défenseurs de la liberté d'expression de la remise en cause de ce principe fondamental de la démocratie au Burkina Faso".

Boa, Ouagadougou
 
 
5300 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/06/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login