Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Un mouvement des droits humains appelle à «garantir la sécurité» des populations face au terrorisme
 
Président du MBDHP Search MBDHP Crhysogome Zougmoré (Ph)

©Koaci.com – Samedi 11 mars 2017 - Le mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) a appelé le gouvernement à ‘’garantir la sécurité’’ des populations, face aux attaques terroristes récurrentes au Burkina depuis début 2015, indique une note transmise à Koaci.com.

Au cours des six (6) deniers mois, les attaques terroristes se sont multipliées dans le pays, endeuillant de nombreuses familles et plongeant des millions de burkinabè de la zone nord dans une insécurité sans précédent.

Selon le MBDFHP, cette situation ‘’révèle clairement les carences de ce système et met en exergue la nécessité d’une action politique soutenue pour rendre effectif le droit à la sécurité Search sécurité au profit de tous les Burkinabè, des villes comme des campagnes’’.

‘’La récurrence de tels évènements malheureux, leur proximité dans le temps et leur extrême gravité, indiquent clairement que le sahel burkinabè échappe progressivement au contrôle de l’Etat, incapable d’y assurer la sécurité Search sécurité des personnes et de leurs biens’’, analyse le MBDHP.

‘’Régulièrement subis par notre pays depuis plus d’une année, de tels actes odieux, surviennent dans un environnement sous régional particulièrement hostile et difficile, caractérisé par une invasion tous azimuts de la zone sahélo-saharienne par divers groupes terroristes à multiples facettes et ce malgré les "amicales" opérations Serval, Barkhane, etc., sensées nous protéger contre les djihadistes’’, regrette le MBDHP.

Selon le mouvement, ‘’cette situation appelle, en urgence, à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une véritable politique efficace de lutte contre le terrorisme Search terrorisme et toutes les autres formes d’extrémisme violent’’, rappelant que ‘’la sécurité Search sécurité est un droit garanti par les instruments juridiques de protection des droits humains’’.

Pour le MBDHP, ‘’l’Etat en est le principal garant et ne saurait déléguer sa responsabilité à des puissances étrangères’’ estimant qu’il ‘’est donc temps que nos autorités se défassent, enfin, de cette sinistre accoutumance à des décomptes macabres de morts et de blessés, suivis de discours de circonstance et de décorations à titre posthume’’.

Il a invité ‘’instamment le gouvernement à assumer en toute responsabilité son rôle régalien de sécurisation de l’ensemble du territoire national et de protection des personnes et de leurs biens, à équiper les forces de défense et de sécurité Search sécurité en moyens nécessaires, suffisants et adéquats, en vue d’accroître leurs capacités d’investigations et d’actions’’.

Il a également invité ‘’les populations à s’organiser, suivant toutes formes légales admises, en vue de contribuer au combat patriotique contre l’insécurité dans ses diverses formes et en particulier, ces attaques terroristes qui endeuillent et traumatisent notre pays’’.

Les attaques terroristes sont de plus en plus fréquentes au Burkina Faso, particulièrement dans la zone nord du pays.

La dernière en date est celle 3 mars 2017 à Kourfayel, à quelques encablures de Djibo, dans la province du Soum, perpétrée par des présumés djihadistes.

Boa, Ouagadougou
 
 
2820 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 11/03/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login