Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso : Une marche meeting pour commémorer l'insurrection populaire
 
©koaci.com - Mercredi 10 octobre 2018 - Une coalition d’organisations de la société civile ont appelé mardi à Ouagadougou a une marche Search marche - meeting Search meeting le 31 octobre prochain pour commémorer l'insurrection populaire de 2014, qui a renversé le pouvoir de Blaise Compaoré.

Pour la commémoration du quatrième anniversaire de l'insurrection populaire au Burkina qui a chassé du pouvoir le président Blaise Compaoré, une quinzaine d'organisations de la société civile dont le mouvement burkinabé des droits de l'homme et du peuple ont appelé la population à une marche Search marche suivie d’un meeting, le 31 octobre prochain.

Cette manifestation aura lieu le mercredi, 31 octobre 2018, à 9h la Place de la nation de Ouagadougou et les autres villes du pays sous le thème "Face à la persistance de l’impunité, de l’insécurité et à la remise en cause des acquis de l’insurrection populaire, poursuivons la lutte pour un véritable changement en faveur des peuples".

Selon ces OSC, cette manifestation vise à exiger justice pour tous les martyrs de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et de la résistance au putsch de septembre 2015.

"Cette œuvre démocratique, patriotique et héroïque qu’est l’insurrection d’octobre 2014, marque une importante victoire d’étape dans la lutte de notre peuple pour son affranchissement des affres de régimes prédateurs et pour sa libération de toute domination politique, économique et sociale", a déclaré le porte-parole de la coalition des OSC, Chrysogone Zougmoré.

Il s'agira également d'exiger des autorités des prises de mesures urgentes et efficaces pour préserver la vie des soldats au front et assurer l’effectivité du droit à la sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Le porte-parole de la coalition des OSC, Chrysogone Zougmoré, a fustigé la criminalisation et la répression des luttes populaires des syndicats de travailleurs, des organisations paysannes et de jeunesse. Ils requièrent, en outre, la défense et l’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et de la résistance victorieuse au putsch de septembre 2015.

"L’espoir d’un changement en faveur du peuple fondé en l’insurrection demeure, à ce jour, est obstrué par une gouvernance caractérisée par le tâtonnement, une navigation à vue et une incapacité notoire à trouver des solutions idoines aux préoccupations pressantes de notre peuple", a-t-il regretté.

"En effet, au mal récurrent de l’impunité constamment dénoncé, viennent se greffer des velléités de remises en cause de libertés publiques ainsi que les réalités dramatiquement persistantes de la vie chère, de la corruption, d’une gestion inopportune et gabégique de nos deniers publics, du chômage endémique des jeunes, etc. sur fond d’une terrifiante donne terroriste qui endeuille, de plus en plus, des familles de nos villes et campagnes", a-t-il poursuivi.

Boa, Ouagadougou
 
 
3965 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 10/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login