Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Le chef de file de l'opposition auditionné après une plainte contre le ministre de la Sécurité
 
Le chef de file de l’opposition Zéphirin Diabré Search Zéphirin Diabré (Ph)

©Koaci.com – Mardi 2 janvier 2017 - Le chef de file de l’opposition Zéphirin Diabré Search Zéphirin Diabré a été audition ce mardi au camp de la gendarmerie Search gendarmerie de Paspanga à Ouagadougou pour être entendu sur une plainte Search plainte que lui et l’ensemble de l’opposition ont déposé contre le ministre de la Sécurité Simon Compaoré Search Simon Compaoré pour détention illégale d’arme de guerre.

‘’J’ai reçu une convocation Search convocation de la brigade de gendarmerie Search gendarmerie de Paspanga pour venir répondre sr des affaires me concernant. J’ai été donc reçu ce matin et on m’a informé qu’on souhaitait m’entendre suite à ma plainte Search plainte que j’ai déposé en mon nom et en celui de l’opposition contre le ministre Simon Compaoré Search Simon Compaoré à la suite de l’épisode tranquilos’’, a déclaré à l’issue de l’audition Zéphirin Diabré.

Selon lui, ‘’il s’est agi pour la gendarmerie Search gendarmerie de me faire revenir sur les circonstances qui m’ont amené à déposer une plainte, lesquelles circonstances ont été relaté par ma bouche. Il s’est agi de savoir ensuite si cette plainte Search plainte était maintenue mais si surtout il y avait une attente particulière’’.

‘’J’ai eu à expliquer les conditions dans lesquelles moi comme l’ensemble des burkinabè avaient pris connaissance de cette vidéo qui circulait et dans laquelle on voit distinctement le ministre Simon Compaoré Search Simon Compaoré au domicile d’un député traître de l’UPC en l’occurrence le député Ladji Coulibaly’’, a-t-il indiqué.

‘’Dans cette vidéo dont l’authenticité n’est plus à démontrer, le ministre Compaoré tient en main une arme, une Kalachnikov donc une arme de guerre. Or nous le savons tous, un civil ne doit pas se promener avec des armes de guerre. C’est une infraction contre la loi et c’est la première motivation de la plainte Search plainte qui a été déposée’’, a rappelé M. Diabré.

Selon lui, ‘’la deuxième raison de la plainte Search plainte tient au fait que dans les propos qu’il tient ce jour-là aux côtés du député Coulibaly, M. Compaoré fait état clairement de menace à mon endroit en citant nommément mon nom. Etant entendu qu’il y est allé pour soi-disant protéger le député traitre contre des soi-disant menaces des militants qui seraient de l’opposition, l’affaire dépasse ma simple personne et englobe l’ensemble de l’opposition’’.

‘’Il m’a été demandé de savoir si la vidéo était de mon point de vue authentique, j’ai dit qu’elle était authentique parce que non seulement si on regarde sur le plan technique, on voit bien que ceux qui sont filmés savaient qu’ils étaient filmés mais surtout que quand M. Coulibaly est allé dans ses terres de la Comoé pour tenir des meetings, il a reconnu que c’est son propre fils qui a filmé cette vidéo et l’avait ensuite répercutée à travers les réseaux sociaux. Pour nous la véracité n’est donc pas remise en doute’’, a-t-il souligné.

"Nous souhaitons que la loi soit dite dans toute sa plénitude parce que nul n’est au-dessus de la loi et que les dispositions de la loi qui punissent le fait de se promener avec des armes de guerre soient appliquées".

Pour Zéphirin Diabré, ‘’au-delà de l’aspect juridique, il est important qu’on évoque l’aspect politique parce Simon Compoaré ne fait pas cela en tant qu’individu mais en tant que ministre alors qu’il n’est pas devenu ministre tout seul. C’est quelqu’un qui l’a nommé, c’est le président Roch Kaboré qui l’a confié ce ministère. Donc il est quelque part responsable des agissements de son ministre’’.

‘’Quand on confie ces fonctions à des gens qui sont d’une grande légèreté et d’une grande incompétence comme ce monsieur-là, on doit être capable, le moment venu, d’en tirer toutes les conséquences’’, a-t-il estimé.

‘’C’est du reste pour cela que nous en tant que opposition Search opposition avons demandé que ce Monsieur soit déchargé de ces fonctions à la tête du ministère de la sécurité parce que, d’après nous, il n’a ni les compétences ni la stature ni cela ce qu’il faut pour conduire ce ministère dans cette phase délicate de notre pays où nous sommes en combat contre les forces du mal, les terroristes’’, a-t-il insisté.

Et de conclure : ‘’Nous pensons qu’il faut que M. Simon Compaoré Search Simon Compaoré soit entendu comme nous l’avons été et on va être à l’attente pour voir si lui il sera convoqué aussi et on pourra savoir comment les choses vont se passer. Il faut qu’il vienne répondre et dire pourquoi en tant que civil il se promène avec des armes de guerre’’.

Boa, Ouagadougou
 
 
9917 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 02/01/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login