Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Burkina Faso: Des centaines de personnes manifestent contre les OGM
 
©Koaci.com - Samedi 2 juin 2018 - des centaines Search centaines de personnes Search personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou, dans la capitale burkinabè, pour dénoncer l'introduction du Niébé BT et la lâchage de moustiques génétiquement modifiés.

Click to enlarge
Burkina Faso: Des centaines de personnes manifestent contre les OGM
A l'initiative du collectif citoyen pour l'Agro écologie, plusieurs centaines Search centaines de personnes Search personnes ont marché dans les artères de la capitale burkinabè.

Pas besoin d'OGM au Burkina Faso ", "Monsanto, dégage", "Monsanto, malaria target et Bill gâtés, hors de l'Afrique", ont scandé les manifestants qui militent également pour "une agriculture saine et indépendante".

Les manifestants ont également transmis un mémorandum aux autorités burkinabè, représenté par le directeur de la vulgarisation de la recherche Alfred Traoré.

‘’Dans ce mémorandum, nous avons résumé nos préoccupations face aux inquiétudes que nous avons aux impacts sanitaires, écologiques, économiques, sociales et politiques du Niébé BT et des moustiques génétiquement modifiés’’, a expliqué le porte parole du Collectif citoyen pour l'Agro écologie, Ali Tapsoba.

‘’Nous y avons expliqué avec des démonstrations scientifiques que l’avènement probable du niébé BT va engendrer une intoxication alimentaire des peuples burkinabè, une dépendance des communautés de base et créer un frein à la diversité biologique’’, a-t-il poursuivi.

‘’Nous avons démontré que l’introduction des moustiques génétiquement modifiés va détruire la santé des burkinabè parce que le forçage génétique va engendrer une modification du génome, l’organisme des moustiques qui héberge le paludisme pourrait héberger d’autres maladies comme l’Ebola ou le Sida’’, a ajouté M. Tapsoba.

Selon la coordinatrice de la manifestation, Blandine Sankara, "beaucoup de burkinabè ne sont pas informés de ce projet, ce qui n'est pas normal".

Le gouvernement, a-t-elle conseillé, devrait prendre le temps de bien discuter avec les populations, faire des études d'impact environnemental, sanitaires avant de se lancer.

"Nous ne sommes pas contre la science mais il faudra prendre des mesures de précautions", a-t-elle précisé.

Cette marche contre les OGM Search OGM est la deuxième organisé au Burkina, la première en 2015, ayant contribué à mettre fin à la culture du coton génétiquement modifié.

Boa, Ouagadougou
 
 
5164 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 02/06/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login