Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso: Un Burkinabè candidat à la direction générale de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques
 
©Koaci.com – Samedi 15 juillet 2017 - Le Pr Abdouraman Bary, spécialiste de haut vol des armes chimiques, candidat au poste de directeur général de l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a passé jeudi dernier, son grand oral devant le Conseil exécutif réunit pour sa 85è session au siège de l’organisation à La Haye.

Le Burkinabè, le professeur Abdouraman Bary Search Abdouraman Bary pourrait bien devenir en décembre prochain le nouveau directeur général de l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Aux cotés de quatre candidats, dont le Hongrois Tibor Toth, le Danois Jesper Vahr, le Sud-Coréen Kim Won-Soon et le lithuanien Vaidotas Verba, il a subi un grand oral devant le jury formé par les 41 membres du Conseil exécutif, l’organe décisionnel de l’OIAC.

Ces auditions des candidats constituent la première étape d’un long processus de sélection du remplaçant de l’actuel directeur général, le turc Ahmet Üzümcü dont le mandat arrive à expiration à la fin de l’année.

Après cet oral, le vote proprement dit, le premier d’une série de trois, interviendra à la mi-septembre au cours de laquelle un des candidats sera éliminé suivra en outre une seconde phase qui verra l’élimination de deux candidats avec que le président du Conseil exécutif n’entame des consultations des Etats pour dégager les tendances des votes en faveur de l’un ou l’autre des deux finalistes et proposer au final au Conseil en décembre le nom du candidat susceptible de l’emporter.

Ainsi lors de sa dernière décision annuelle, ce candidat sera nommé directeur général par consensus par les 41 Etats qui représentent les cinq régions géographiques.

Soumis par le Burkina Faso, la candidature de M. Bary a été endossée par l’Union africaine (UA) lors du sommet des chefs d’Etat africains tenu les 3 et 4 juin dernier à Addis-Abeba. La Tanzanie a retiré sa candidature pour favoriser une candidature unique africaine et offrir au continent de meilleures chances de remporter le poste.

L’Afrique dispose de neuf voix sur les 41 membres votants au sein du Conseil exécutif de l’OIAC et sans cataclysme toutes ces voix devraient d’ores et déjà revenir au candidat du continent.

Titulaire d’un doctorat d’Etat ès Sciences et d’un doctorat de troisième cycle en sciences des matériaux, le professeur Abdouraman Bary Search Abdouraman Bary a enseigné de septembre 1993 à août 2009 à l’Université de Ouagadougou comme professeur de chimie.

Il était également le directeur du Laboratoire de chimie analytique, de radiochimie Search radiochimie et électrochimie. De nombreux résultats scientifiques importants ont été produits dans son laboratoire de recherche, ce qui a aidé à résoudre certains problèmes de développement, par exemple dans le domaine du contrôle de la pollution chimique.

M. Bary travaille depuis 2009 à Nairobi au Kenya comme coordonnateur pour la région Afrique du Sous-programme «Produits chimiques, déchets dangereux et qualité de l’air» du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

L'OIAC a été fondée en 1997 pour mettre en œuvre les dispositions de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC) signée le 13 janvier 1993.

Composé de 192 Etats parties et couvrant 98% de la population mondiale, l’OIAC a permis d’identifier à ce jour, 90% des stocks mondiaux d'agents chimiques dont 72.524 tonnes ont été détruits.

Des Experts de l’OIAC étaient aussi venus en Côte d’Ivoire aider les autorités à gérer les conséquences dramatiques du Probo Koala, le navire vraquier qui a déversé des déchets toxiques sur les côtes à Abidjan en septembre 2006 faisant au moins dix-sept tués et l’intoxication de milliers de personnes.

Boa, Ouagadougou
 
 
3911 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 15/07/2017
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
.Mais qu'est ce qui étonne ?. un Burkinabé est un humain je crois
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login