Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso : «Le balai citoyen», un mouvement pour «assainir» la mal-gouvernance
 
Smockey (ph) -

Ouagadougou, 18 juillet 2013 – Les «grandes gueules» de la musique burkinabé, Karim Sama alias Sam’sK Le Jah et Serges Bambara dit Smockey, ont lancé jeudi à Ouagadougou «le balai citoyen», un mouvement inspiré de «Y’en a marre» au Sénégal, pour «assainir» la mal-gouvernance au Burkina Faso.

Le «balai citoyen» est un mouvement pacifique pour «nettoyer la mal-gouvernance démocratique, économique et financière et assainir pacifiquement» le Burkina Faso, a expliqué le reggaemen Sam’sK Le Jah qui s’exprimait au cours de la conférence de presse de lancement du mouvement.

Né à l’initiative des deux artistes burkinabé, suite à la marche du 29 juin 2013 contre le Sénat sur appel de l’opposition politique, ce mouvement vise à «œuvrer pour la résistance populaire et un meilleur devenir de notre pays à travers un changement social et politique respectueux des règles de la république et de la démocratie», a indiqué le rappeur Smockey.

Selon les concepteurs, «le balai citoyen» est «un véhicule de mobilisation et de résistance dans un contexte politique qui crée et instaure l’exclusion et la marginalisation du plus grand nombre de citoyens burkinabè au privilège d’une minorité qui s’octroie des privilèges indus».

Ce mouvement de vaste rassemblement, ouvert à tous les burkinabé sans exclusion aucune, a en moins d’une semaine, connu l’adhésion de près de 2000 membres dont la diaspora burkinabè aux Etats unis, en France, En Allemagne etc, où des clubs ont été crées.

Précisant que ce mouvement n’est pas dirigé contre un homme mais contre tous ceux qui ne respectent pas les règles établis et pour décrier l’injustice sociale, «le balai citoyen» se donne pour missions d’insuffler un mouvement de renouveau qui permettra aux citoyens burkinabè de reprendre leur destin en main en s’investissant sur le champ politique par une participation «citoyenne».

A l’occasion du lancement, les «Cibals» (nom donné aux citoyens balayeurs) ont réaffirmé leur position sur la politique nationale en disant «non au Sénat», «non à la modification de l’article 37» et «oui à un Burkina nouveau avec une vraie démocratie, une vraie gouvernance».

Voulant mener une «résistance citoyenne», ils envisagent descendre sur le terrain pour faire changer les choses à travers la conscientisation, des concerts pédagogiques et des rencontres débats avec toutes les couches socio professionnelles du pays.

Engagés pour le «renouveau du Faso» à travers un nouveau dirigeant pour succéder à Blaise Compaoré dont le mandat s’achève en 2015, les «Cibals» préparent diverses activités, dont des marches et sit-in, pour faire changer les choses au Burkina Faso.

Connus pour être des artistes engagés, Sam’sK Le Jah et Smockey Search Smockey avaient sortis en 2008 un album intitulés «Dossiers classés» en hommage au Journaliste Norbert Zongo et «A balles réelles » pour soutenir des étudiants déguerpis de la cité universitaire.

BOA
 
 
10619 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/07/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login