Nigeria : Perspective d’une réplique des frais de séjour pour les visiteurs britanniques
 
Goodluck Jonathan, (ph), le Président nigérian

- Nigeria, le 17 Août 2013 © koaci.com– A un mois de l’entrée en vigueur de l’imposition de la caution de £ 3.000, la caution de séjour que les autorités britanniques ont imposé aux nigérians, la mesure suscite toujours des remous.

Par rapport à la somme de £ 3.000 décidée par la Grande Bretagne, une source diplomatique nigériane révèle que le Nigeria Search Nigeria envisage d’imposer à son tour un montant de £ 5.000 aux visiteurs britanniques désireux de se rendre au Nigeria.

Par rapport à cette perspective, un officiel à Abuja, Ogbole Amedu Odeh, le porte parole du ministère des Affaires reste tactique et dit n’être au courant de cette affaire. Il a seulement avancé que « le Nigeria Search Nigeria n'a pas obtenu de correspondance officielle du gouvernement britannique. Dès que le Nigeria Search Nigeria recevra une note officielle sur cette politique, nous allons réagir de manière appropriée ».

Mais à voir ce qui se profile à l’horizon comme un bras de fer, disons que si l’initiative entre effectivement en vigueur, elle verra probablement une réplique des autorités nigérianes contre leurs homologues britanniques. Outre le Nigeria, la caution britannique est imposée à cinq autres pays classés pays à haut risque.
Ces pays sont le Ghana, le Nigeria, l'Inde, le Pakistan, le Sri Lanka et le Bangladesh. Les pays mentionnés serviront de ballon d’essai avant que cette loi ne s’étende aux demandeurs de permis de travail et de visas d'étudiant en Grande Bretagne.

Toutefois il a été précisé que la caution sera reversée au dépositaire lors de son départ mais s’il dépasse le délai légal de son séjour entendez « overstaying », il n’aura plus droit à son avoir.

De l’avis de certains nigérians résidant en Grande Bretagne Search Grande Bretagne qui désapprouvent la politique d’immigration britannique et sa contestation par le Nigeria, ils avouent que la probable réplique des autorités d’Abuja ne servira qu’à compliquer les approches consensuelles pour une revue de la décision britannique.

Il est à rappeler que le ministre britannique de l’intérieur, Mme Theresa May, qui a présenté le projet de loi pilote en question, avait précisé que l’initiative vise à contraindre les citoyens des pays concernées à ne pas excéder la durée du séjour qui leur a été accordée lors de l’obtention de leur visa. La mesure entre en vigueur en novembre 2013.

Mensah
 
 
2374 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/08/2013
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
RECHERCHE ESTHÉTICIENNE
 
Nous recherchons une professionnelle de l'onglerie et d
Emplois
PROMO MECHES VIRGIN HAIR
 
Mèches péruviennes lisse 14 Pouces
Accessoires
RECHERCHE COIFFEUSE
 
Recherche coiffeuse spécialisée dans les poses de tissa
Emplois
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login