Côte d’Ivoire : Passage de l’analogique au numérique, Affoussiata Bamba-Lamine s’inspire du modèle européen
 
Affoussiatou Bamba-lamine et Najat Vallaud-Belkacem


Abidjan - Le 04 août 2013 © koaci.com Le basculement de l’analogique au numérique de la télévision est désormais une priorité pour le ministère de la Communication. Depuis un moment, Affoussiatou Bamba-lamine Search Affoussiatou Bamba-lamine multiplie les actions dans ce sens.

Selon une source proche de la cellule de communication dudit ministère, une forte délégation conduite par la ministre ivoirienne de la Communication, s’est rendue en Europe en vue de s’inspirer du modèle européen.

Trois pays européens ont été visités à cet effet par Affoussiata Bamba-Lamine où elle a eu des rencontres avec ses homologues et des spécialistes en équipement dans le domaine de l’audiovisuel en Espagne, en Belgique et en France.

La délégation ivoirienne s’est entretenue en France avec la Ministre française déléguée auprès du Ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique, Fleur Pellerin.

Affoussiata Bamba-Lamine a sollicité et obtenu cette rencontre en vue de s’imprégner de l’expérience de la France qui est déjà passée au numérique.

Pellerin a à l’occasion réaffirmé à la délégation ivoirienne qu’elle envisage un partenariat avec l’Afrique, dont la Côte d’Ivoire, en termes de transmission de savoir-faire et d’expérience.

Toujours en France, Affoussiata Bamba-Lamine et sa délégation ont pris part à une séance de travail dans les locaux de Canal France International (CFI) sur le sujet du basculement au numérique.

Etienne Fiattes, Directeur général de CFI a rappelé à ses hôtes que la migration de la France avait été un processus qui a connu une réussite pare ce qu’elle était bien préparée.

En Espagne, tout comme en Belgique, la ministre ivoirienne de la Communication a eu des entretiens avec les responsables de la société espagnole Broad Telecom SA (BTESA), entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements de radiodiffusion et de télécommunications dans le secteur de l’audiovisuel ainsi que ceux de Studiotech SA, société belge installée à Bruxelles, spécialisée dans la fabrication, vente, installation et service après-vente de matériel audiovisuel professionnel, la réalisation et la conception de projet clé en main de studio de mixage, d’enregistrement, unités de montage, unités mobiles de reportage.

Wassimagnon
 
 
3102 Visit(s)    9 Comment(s)   Add : 04/08/2013
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Franky7
 
Mais a quand la LIBERALISATION de l'Espace Audio Visuel de la C.I promis aux Ivoiriens par ouattra ? Car avec la liberalisation ce n'est pas un ministre qui va faire les demarches d'une chaine de TELE mais plutot les responsables des chains qui viendront exposer leur professionna...
Mais a quand la LIBERALISATION de l'Espace Audio Visuel de la C.I promis aux Ivoiriens par ouattra ? Car avec la liberalisation ce n'est pas un ministre qui va faire les demarches d'une chaine de TELE mais plutot les responsables des chains qui viendront exposer leur professionnalisme au ministre et cela eviterait tout ces pavanements budgetivores et irrealistes. Alors il faut liberaliser l'Audio-visuel en C.I pour entrer dans le PROFESSIONNALISME.
 
 
Read more
See his contributions jordanchoco2020
 
quoi apres 10 ans de zoulgou de coupé decalé le numerique juste sur laparti utile c'est meme pas fait !restez callé ça sera le cas pour 2015 max on va faire la campagne tranquille sur une télé de pro ! ah vraiment faut tout faire pourtant ça a la bouche!
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Voici un ministère que certains d'entre nous détestent...... Comment un pays comme le notre n'arrive pas á libéraliser l'espace audio visuel......... Chaque pouvoir refuse de libéraliser cet espace pour ne pas perdre l'audience de sa PROPAGANDE politique ........... Notre pays ...
Voici un ministère que certains d'entre nous détestent...... Comment un pays comme le notre n'arrive pas á libéraliser l'espace audio visuel......... Chaque pouvoir refuse de libéraliser cet espace pour ne pas perdre l'audience de sa PROPAGANDE politique ........... Notre pays reste un ROYAUME et non un pays.
 
 
Read more
See his contributions Me khauney
 
Eh Dieu! Le français est dur pour des gens dèh! On te dit qu'il y aura liberalisation de l'espace quand on passera de l'analogie au numerique, et il reclame la liberalisation oubliant meme que nous sommes encore dans l'analogie
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
DE LA REALITE DE LA RTI, DES COMMISSIONS ET DES ENJEUX POLITIQUES ….. …… ….. …… …… …Encore une fois, on sera déçu de voir qu’il y en a sur ce site qui voient tout en noir et blanc, de façon uniquement partisane, instinctivement et automatiquement. Et pourtant, la question qui eng...
DE LA REALITE DE LA RTI, DES COMMISSIONS ET DES ENJEUX POLITIQUES ….. …… ….. …… …… …Encore une fois, on sera déçu de voir qu’il y en a sur ce site qui voient tout en noir et blanc, de façon uniquement partisane, instinctivement et automatiquement. Et pourtant, la question qui engage la télévision nationale et le ministère de la communication, la libéralisation de l’espace audiovisuel et le passage au numérique, s’aborde exactement de la même façon, quelque soit le régime et aujourd’hui, on constate que l’opposition portera exactement les mêmes critiques a ce pouvoir que celle de tantôt a l’intention du pouvoir de GBAGBO, même s’il elle participait au gouvernement et le sabotait de façon plus ou moins ouverte (il y a eu des télés non autorisées en zone CNO). Concernant la libéralisation de l’espace audiovisuelle, elle ne pourra se faire que si le gouvernement et donc le régime en place pourront exercer un contrôle suffisant sur ceux qui disposeront de nouvelles licences. On commencera donc par exiger une caution hors proportion, puis on imposera des cahiers de charge draconiens pour avoir la main mise sur les nouvelles chaines de télé, que l’on voudra essentiellement orientées vers des domaines complémentaires a ceux que la RTI se réserve d’office : l’information nationale. La Télé étant donc un moyen médiatique puissant pouvant servir d’outil politique, que ce soit sous GBAGBO ou sous HAHO, on fera le nécessaire pour ne pas se tirer une balle dans le pied, en attribuant des licences a des personnes dont on ne connaît pas le bord, ou les intentions politiques a terme. HAHO ne fera donc pas plus que les régimes précédants, car il pourrait se mettre en difficulté, dans un cadre ou une télévision nationale est censée servir le peuple avant tout et non un régime qui veut se maintenir au pouvoir. Concernant le passage au numérique, on retombe exactement dans les mêmes travers qui ont marqué le régime GBAGBO, et qui ont aboutit a un gel exigé par SEM GBAGBO LAURNET lui même, car les responsables de la télévision d’alors et maintenant ceux d’aujourd’hui, ne sont motivés que par les commissions énormes que la signature de contrat avec des sociétés européennes en quête de contrats juteux d’état, sont prêtes a verser sous la table. On n’est donc pas surpris de la présence d’un ministre en personne dans la gestion technique d’un dossier, qui passe par la budgétisation, l’appel d’offre, la sélection, mais aussi la définition des charges et du cahier de charges pour équiper une télévision nationale pour lui permettre le passage au numérique. Nous baignons donc dans le bain habituel, le même que sous SEM GBAGBO LAURENT, avec des responsables politiques et de la télé qui feront tout pour signer des contrats avec des sociétés étrangères et surtout européennes dans le but de s’en mettre plein les poches (encore une raison de la participation de puissances européennes dans le complot depuis 2002 contre le pouvoir GBAGBO). Je me permets de dire a ce niveau, afin que vous puissiez me comprendre, que la mise a niveau d’une télé nécessite forcement une expertise, je le conçois, expertise qui pourrait être nationale (de nombreux ingénieurs ont été produits dans ce pays dans le domaine), mais n’oublions pas que la majeure partie des appareils développés dans le domaine de la production télévisuelle sont développés dans des pays asiatiques et américains, et non en Europe, en Italie, en Espagne ou en Belgique, hormis dans le domaine de la diffusion et de la transmission (quoique !! Le matériel de base est très souvent chinois, quand les véhicules de retransmission sont des engins réadaptés). Il est donc totalement illogique que l’on se fournisse en appareils Sony ou Panasonic neufs ou d’occasion en France, quand ils sont produits ailleurs. La maintenance et le soutien technique étant obligatoires dans le domaine, on comprend que l’on puisse négocier un contrat d’assistance et de maintenance, mais jusqu’ici, la surfacturation constatée se rapporte uniquement au conseil et au soutien technique, quand les appareils achetés (très souvent d’occasion) représenteront moins du quart de la facture. De fait, on s’attachera le service d’intégrateurs de solution, a la main d’œuvre surfacturée a travers des contrats de gré a gré abjecte, qui mettront de fait la télévision a la merci de structures dont on dépendra pendant de longues années, tout en encaissant des commissions et des rétro commissions sous la table, comme cela se fit pour l’entraineur national LAMOUCHI, qui est l’entraineur le plus payé d’Afrique, des son premier contrat, sans expérience et sans palmarès a présenter et a faire valoir. Rien de nouveau donc sous ce régime !! Enfin, le dernier point de vue, est bien celui qui concerne la mise a mort de la RTI, a travers le passage au numérique. En effet, toute nouvelle télévision qui pourrait naitre dans le pays, n’aura pas a s’imposer la très lourde masse salariale, encore moins les coûts d’équipement énormes que la RTI trimbale avec elle. Les charges sont donc largement inférieures, pour un niveau technique exceptionnel, qui autorise une télévision débutante et sans prétention a démarrer des le premier jour avec une émission haute définition, transmise par des exciteurs numériques de moins de 20 kg, repris par des antennes de la taille de l’avant bras, produisant un signal qui pourrait être captés dans un rayon de dix kilomètres (repercutable par des relais a moins de 2.000 euros pièces) par n’importe quel téléviseur moderne, a partir de l’antenne traditionnelle standard. Bref, il est possible de faire de la HD, de la diffuser en numérique a un coût plus que réduit, d’assurer une diffusion large ou locale dans les plus grandes agglomérations, sans devoir subir le poids d’une charge financière disproportionnée. De fait, les nouvelles télévisions qui feront le pas du numérique ne pourront qu’évoluer a un niveau technique comparable ou supérieur a celui de la RTI, des le premiers jour, même si elle pourraient avoir des difficultés a produire du contenu ou a l’acquérir. La RTI ne pourra pas suivre et devrait réellement se poser des questions quant a sa stratégie de « survie », face a la concurrence qui pourrait amener les ivoiriens a ne plus se connecter a la télévision la plus regardée du pays !! La ministre AFFOUSSY BAMBA fera donc le voyage, encaissera les perdiems et les commissions, mais elle ne semble pas savoir quel danger guette cette télévision, qui subit déjà les impacts de la perte d’audience née de la fracture partisane et politique dans le pays. On attend donc de voir la suite, même si @Jordan, ce qui l’intéresse, c’est uniquement que ce régime annonce un jour que sa télévision DOZOTV est passée au numérique, dans un cadre ultra moderne et surfacturé. On devra encaisser ses cris et ses délires lors de son éjaculation perpétuelle sur ce site, mais cela n’effacera pas le fond des choses. AFFOUSSY BAMBA se remplira le compte en banque et on fermera les yeux !! La suite !!
 
 
Read more
See his contributions jordanchoco2020
 
@dabakala vous voyez c'est plus fort que vous , vous repartez dans les injures , vous pouvez m'interpeller sans le faire . Mais bon je vais faire court pour vous , moi effectivement je veux le passage de l'analogique au numerique, si c'etait une simple question de se remplir les ...
@dabakala vous voyez c'est plus fort que vous , vous repartez dans les injures , vous pouvez m'interpeller sans le faire .
Mais bon je vais faire court pour vous , moi effectivement je veux le passage de l'analogique au numerique, si c'etait une simple question de se remplir les poches au passage croyez moi le FPI l'aurait fait restez calme et laissez donc les pro travailler .je sais ça vous derange mais la seul chose que je puis vous dire c'est qu'au lieu d'etre arrogant, fénéant et jouisseur a l'epoque et ce pendant 10 ans suffisait de le faire meme juste dans la parti utile meme juste a babi meme juste a poy .
Dabi vous revenez pas vraiment reposé , je prendrais bien soin de vous la suite.....
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
Comme dit plus haut, il y en aura toujours qui continueront à tout voir en noir et blanc. On parlera de GBAGBO d’une part et d’HAHO d’autre part, comme si chacun était libre du choix de son gouvernement et de ses lignes politiques. Non, au contraire de celui d’HAHO, le gouverneme...
Comme dit plus haut, il y en aura toujours qui continueront à tout voir en noir et blanc. On parlera de GBAGBO d’une part et d’HAHO d’autre part, comme si chacun était libre du choix de son gouvernement et de ses lignes politiques. Non, au contraire de celui d’HAHO, le gouvernement sous GBAGBO était bien infesté d’entités rétrogrades, avec pouvoir de veto sur toutes les actions gouvernementales entreprises dans le but de servir les citoyens ivoiriens. A l’instar de la rébellion qui n’a jamais servi le moindre intérêt ivoirien, certains ministres issus de l’opposition et de la rébellion n’auront jamais milité pour faire appliquer le programme de gouvernement de SEM GBAGBO LAURENT (c’est plutôt le programme de déstabilisation instigué par HAHO et ses supports qui fut appliqué), issu de ses manifestes FPI et qui tournait autour d’axe de développement bien définis, qui sont d’ailleurs a l’origine du coup d’état de 2002. On comprend donc aisément pourquoi cette partie de la population que j’appelle affectueusement racaille pro HAHO sur ce site, s’évertue a oublier les actions de sabotage de ses ministres dans le gouvernement, tout comme les effets de sa rébellion, pour oser se permettre d’affirmer que « le FPI » aurait pu faire le passage au numérique (je dit bien « le FPI » comme le dit si bien @Jordan). Non, a titre d’exemple et pour que l’on se comprenne, le blocage du (re)financement de la RTI a été ordonné par un certain DIBY, ministre des finances (on connaît enfin son rôle dans le système d’infiltration d’HAHO, un DIBY récompensé sous le régime HAHO par un poste ministériel). On sait aussi par exemple que le ministre de la communication sous GBAGBO (AHMED BAKAYOKO, après SY SAVANE, on ne parlera pas de KOFFI STUDER, qui n’étaient pas du FPI non plus !!) n’était pas un modèle d’engagement et d’initiative, dans le but de libéraliser un quelconque environnement audiovisuel, ou de passer au numérique. On sait aussi que de nombreux cadres du FPI en veulent a SEM GBAGBO d’avoir cédé ce ministère stratégique a des rebelles et a l’opposition, dans un cadre ou la communication est un pilier de défense pour un pays qui est attaqué. Non, @Jordan, vous semblez avoir oublié les difficultés que les gouvernement GBAGBO ont du subir et traverser de votre fait. Et l’amnésie est donc naturelle a ce niveau, surtout quand on est confronté a la gestion d’état une fois au pouvoir et que l’on constate qu’elle ne se passe pas comme cela devrait être. Il sera donc utile de rafraichir la mémoire de moineau de notre cher @Jordan qui se plaint des invectives a son endroit !!! On en profitera donc pour servir a toute l’assistance des paillettes et verser dans la démagogie habituelle tournant autour du bilan du FPI sous les gouvernements GBAGBO, qui n’était pas « FPI », quand on sait que l’on a tout fait pour les saboter et les dénaturer, depuis 2002. Mais tout ceci est légitime et déformer l’histoire est un reflexe dans cette faction, qui croit que l’opposition pourrait éventuellement se retourner contre elle même et avoir du remord. Non, vos sarcasmes et vos bilans tronqués de ce que les gouvernements GBAGBO auraient pur produire, n’impressionnent que votre racaille. Les ivoiriens savent bien le rôle de la rébellion, de l’opposition sous GBAGBO, tout comme ils savent comment évaluer l’usurpation sous HAHO, qui n’arrive pas a libéraliser un espace audiovisuel, après l’avoir « promis » lors de ses campagnes présidentielles. Ce qui demeure, c’est que les échanges que nous produirons sur ce site n’empêcheront pas AFFOUSSY BAMBA de s’en mettre plein les poches !! C’est ce qui est, et rappeler « le passé ne contribuera pas a éviter que de nouveaux riches voient le jour parmi les balafrés du RDR et de la rébellion !! La suite !!
 
 
Read more
See his contributions jordanchoco2020
 
@dabakala c'est facile pour qui arretez donc de pleurer reprenez vous , rien n'est facile pour le pouvoir actuel et il se fait pas sa victime, et la vous nous sortez votre histoire de diby qui aurait bloqué le chantier. Encore une fuite en avant un attitude d'irresponssable c'est...
@dabakala c'est facile pour qui arretez donc de pleurer reprenez vous , rien n'est facile pour le pouvoir actuel et il se fait pas sa victime, et la vous nous sortez votre histoire de diby qui aurait bloqué le chantier. Encore une fuite en avant un attitude d'irresponssable c'est jamais moi mais c'est les autres.
@dabakala vous commencez a comprendre les realité , j'aurais pensé que vous m'auriez dit non pas avant 2015 le numerique mais vous avez carrement accepté la chose , ce qui vous reste c'est d'accuser sans meme que le projet soit finaliser que y'aura detournement de fond. vous voyez comment je vous prend par le nez pour vous amener a dire des abérations , ce sujet vous le maitrisez pas lachez donc l'affaire et achetez vous un bon ecran le numerique arrive. Pour le reste heu le FPI pour ce qui en reste existe encore donc je veux bien le citer et en parler le reste les gens et trucs loin de notre pays et qui sont peu à peu sans importance trop peu pour moi. Dabi toujours aussi nostalgique.
 
 
Read more
See his contributions Dabakala
 
@jordan .. Vous osez parler d’irresponsabilité a ce niveau, alors qu’il s’agit bien ici de situer les responsabilité de chacun selon les dossiers abordés. Et dans ce cas de figure, ceux qui étaient en charge du passage au numérique et des travaux préparatoires de la libéralisatio...
@jordan .. Vous osez parler d’irresponsabilité a ce niveau, alors qu’il s’agit bien ici de situer les responsabilité de chacun selon les dossiers abordés. Et dans ce cas de figure, ceux qui étaient en charge du passage au numérique et des travaux préparatoires de la libéralisation de l’espace audiovisuel étaient bien des ministres rebelles ou issus de l’opposition. C’était d’ailleurs suivant ce critère que ces ministères furent attribuées a cette faction politique, car elle reprochait a GBAGBO de vouloir récupérer ce chantier a son avantage, mais aussi le support de communication d’état, la RTI, qui fut infesté dans son conseil d’administration de personnalités issues de l’opposition. GBAGBO aura donc fait le sacrifice de ces ministères a ses ennemis politiques, dans le cadre des accords de paix en cours, espérant qu’ils exécuteraient mieux que lui les projets d’états en cours, en vain. On ne peut donc responsabiliser des personnes suivant des taches et des ministères dont ils n’ont pas la gestion !! Mais on vous comprend et c’est avec une certaine amertume que vous essayez de vous dégager de l’argumentation que je produis sur ce site, qui tendrait a démontrer que le résultat des gouvernement GBAGBO peuvent être partagés, vu que le gouvernement était lui aussi partagé entre des entités politiques différentes et allant dans des sens contraires. Concernant les allégations de détournement de fonds que vous présentez sur ce site, je n’en parle pas du tout (pas encore, car on n’est pas a l’abri de ceci, surtout avec ce pouvoir et ce qu’il aura démontré a l’université), mais plutôt de commissions et de rétro commission (qui n’ont absolument rien a voir avec des détournement de fonds), qui sont des actions régulières et légales, inclues dans les budgétisation de ce niveau et qui sont le fruit de l’activité de lobby que certaines personnes influentes ou en charge de dossiers importants sont en droit d’encaisser, après avoir orienté et permis la conclusion d’un contrat donné. Il est possible que des actions gouvernementales soient orchestrés même au détriment du pays ou des contribuables (on se souvient de l’action de BILLON qui fustigeait cette réalité il y a peu), seulement par ce que celui qui les dirige vise les commissions proposées. Si on se retrouve en France, en Espagne et en Belgique, il est fort a parier que la manne financière que AFFOUSSY BAMBA et compagnie empocheront y est aussi pour quelque chose (c’est mon opinion et je l’endosse. Elle n’engage que ma personne), d’autant plus que l’on sait que certains autres prestataires asiatiques ne proposent pas (ou que très peu) de commissions, car vendant essentiellement le produit et non le service !! Vous verserez donc dans l’ad hominem qui consiste a déclarer sans le démontrer que votre adversaire ne maitrise pas son dossier, incapable que vous êtes de comprendre a quoi sert un exciteur. Puis vous parlerez encore de nostalgie, quand d’autre part vous vous évertuez a réduire systématiquement quand vous êtes attaqué, l’action gouvernementale sous GBAGBO a des propos injurieux et calomnieux qui ne collent pas avec la réalité, car on sait bien le rôle que vous avez joué sous les différents gouvernements sous GBAGBO et personne ne peut effacer ce fait. Le jouisseur dans ce cas d’espèce, concernant la libéralisation de l’espace audiovisuel et le passage au numérique, c’était bien AHMED BAKAYOKO qui passait plus de temps en boite de nuit avec WATTAO, que dans son bureau a étudier le dossier et a le faire avancer !! Vous n’aurez donc comme toujours que très peu d’arguments a opposer a ce niveau, quand AFOUSSY BAMBA et sa suite empocheront les premiers chèques issus des commissions avant la fin de ce mois !! Le pire, c’est que ce qui se passe ailleurs ne vous intéresse pas, selon vous !! La suite !!
 
 
Read more
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
CHARGEUSE CATERPILLAR 950 F OCCASION
 
NOUS LIVRONS SUR TOUTE LA COTE OUEST AFRICAINE ET POUR
Voitures
Web journaliste
 
La rédaction ivoirienne de koaci.com offre deux postes
Emplois
RECHERCHE COIFFEUSE
 
Recherche coiffeuse spécialisée dans les poses de tissa
Emplois
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login