Logo Koaci
 
 
 
Burkina Faso : Manifestation monstre contre la vie chère et la Sénat
 
Ce samedi à Ouagadougou (ph Boa)

Ouagadougou, 20 juillet 2013 @Koaci.com – Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou pour dénoncer la vie chère et la politique du gouvernement et exiger de lui la mise en œuvre des mesures permettant de soulager la misère des ménages, a constaté Koaci.com.

Organisée par la Coalition contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) la manifestation contre le «renchérissement continu et exponentiel du coût de la vie», a viré a un meeting contre la mise en place du Sénat Search Sénat jugé «budgétivore» et « inutile».

Les manifestants, dont les rangs ont été grossis par des militants de l’opposition suite à l’appel du chef de file à soutenir «sans réserve» la journée de protestation de la CCVC, ont scandé à la principale place publique de Ouagadougou des slogans hostiles à la création du Sénat Search Sénat et au président Compaoré : «Non au Sénat», «Une accoucheuse vaut mieux que 89 sénateurs», «Non à la patrimonialisation du pouvoir».

«Nous sommes à nouveau debout pour marquer notre présence résolue et réaffirmer notre détermination à nous battre contre la politique antisociale et liberticide du pouvoir (…) inféodé à un système capitaliste-impérialiste en faillite qui tente de résoudre sa crise sur le dos des peuples », a déclaré le président de la CCVC, Tolé Sagnon.

Justifiant le rejet du Sénat, il a indiqué que «c’est pendant que la colère populaire gronde que le pouvoir de la 4ème république tente un passage en force à travers des velléités de modification de l’article 37 de la constitution, ainsi que l’institution d’une seconde chambre au parlement (le Sénat) qui, immanquablement coûtera cher au contribuable».

Pou lui, «malgré les discours officiels teintés de démagogie que nous ont servis à longueur d’année les gouvernements successifs de la 4è république, le coût de la vie connaît un renchérissement continu et exponentiel».

Et de dénoncer le pillage des ressources du sous sol par des sociétés minières étrangères avec l’aval des autorités politiques, dans un contexte de pauvreté qui frappe la grande majorité des populations, l’impunité des crimes, l’accaparement des terres des paysans, la corruption et les atteintes aux libertés démocratiques et syndicales.

D’autres marches sur le même thème ont eu lieu simultanément à travers le Burkina Faso, dont Bobo Dioulasso (sud), la deuxième ville du pays.
La coordination nationale de la CCVC Search CCVC a par ailleurs invité les manifestants à se tenir mobilisés pour des activités dans les jours à venir.

Plusieurs milliers de partisans du président burkinabè Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987, avaient manifesté à Ouagadougou pour réclamer une révision de la Constitution qui permettrait à ce dernier de se représenter en 2015.

BOA
 
 
7203 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 20/07/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions FMK
 
Décidément les BF là ils s'y mettent de + en +
 
 
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
ils ont compris maintenant que leur "roi" élu soi-disant démocratiquement veut passer le reste de sa vie sur son trône et avant de mourir il se fera remplacer par un de ses siens comme on l'a vu et on continue de le voir en afrique................... les Burkinabés organiseront ...
ils ont compris maintenant que leur "roi" élu soi-disant démocratiquement veut passer le reste de sa vie sur son trône et avant de mourir il se fera remplacer par un de ses siens comme on l'a vu et on continue de le voir en afrique................... les Burkinabés organiseront mille élections, Blaise C- gagnera mille fois........ Que veut dire SENAT en Afrique ??>>>
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login