COTE D'IVOIRE: Quand «titrer» devient payant !
 
COTE D'IVOIRE - ABIDJAN LE 17 AVRIL 2012 © koaci.com - Désormais c'est l'initiative envisagée par les distributeurs et les vendeurs de journaux de la capitale économique Abidjan. Vendre les titres et payer aussi pour voir les rubriques de certaines presses constitueraient en effet l'innovation de taille face au phénomène des ''titrologues''' qui ne font jamais entrer de recette dans les caisses.

Quotidiennement tôt les matins, les kiosques sont pris d'assaut par les Abidjanais. Dans la masse, clients et ''titrologues'' sont confondus. Et en plus d'être nombreux que les clients et cela au désavantage des marchands de journaux, ''les titrologues''' s'en tirent toujours à bon compte en recueillant le maximum des nouvelles du pays.

Aussi faut-il préciser; ''titrologue'' est le terme employé dans le jargon ivoirien pour désigner les personnes qui ne s'en tiennent qu'aux titres des journaux pour s'informer et ce, sans en acheter un seul.

Ainsi donc, face à ce fléau devenu très préoccupant pour les distributeurs et marchands de journaux, une mesure ingénieuse selon les auteurs auraient été mise en œuvre.

L'expérience se vit donc en ce moment à Treichville Search Treichville et un peu partout dans la capitale. Au boulevard VGE à Treichville Search Treichville nous découvrons cette tactique qui marche à merveille avec Anne-Rachelle vendeuse de journaux dans un kiosque. Les matins cette dernière cache sa marchandise en faisant les commentaires des titres inédits des différentes presses. Elle met la salive à la gorge des passants. Les personnes tentées de les découvrir se doivent obligatoirement de payer 50frs cfa pendant d'autres au contraire préféreraient contenir leur soif dans l'espoir de trouver un autre point de vente non encore contaminé par la fièvre. Les personnes intéressées ont aussi le choix de consulter les différents titres en s'assurant d'en acheter au moins un.

Pour l'occasion cette méthode rapporte plus dans les recettes avec les automobilistes. Les personnes à la recherche d'emploi tombent aussi dans le panneau de Anne-Rachelle. Ils paient obligatoirement 100frs CFA pour consulter les rubriques offres d'emploi inscrits dans les journaux. En plus, les jeunes filles adeptes ''d'affairage'' visitent à cet effet Anne-Rachelle pour consulter toute l'actualité top modèle et célébrité à travers les magazines hebdomadaires.

De telles pratiques désormais rencontrées un partout dans la capitale, quant Idrissa marchand de journaux à Abobo soutient aussi que cette innovation est faite pour contrer les 'titrologues'' qui ne contribuent qu'à la faillite.


Adriel, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
4545 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/04/2012
  8 Vote(s)
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
RECHERCHE ESTHÉTICIENNE
 
Nous recherchons une professionnelle de l'onglerie et d
Emplois
PROMO MECHES VIRGIN HAIR
 
Mèches péruviennes lisse 14 Pouces
Accessoires
RECHERCHE COIFFEUSE
 
Recherche coiffeuse spécialisée dans les poses de tissa
Emplois
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login