Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
BENIN: Santé: Comment bénéficier du Ramu?
 

COTONOU LE 5 FÉVRIER 2012 © koaci.com - L’Assurance maladie pour tous est désormais une réalité au Bénin. Le chef de l’Etat, le Docteur Thomas Boni Yayi Search Boni Yayi a procédé le lundi 19 novembre 2011 au Palais des Congrès de Cotonou, au lancement de l’initiative qui permettra de faciliter l’accès des Béninois et Béninoises aux soins de santé de qualité. Ce processus enclenché depuis 2008 est aujourd’hui rentré dans sa phase décisive.

Après le lancement, des questions subsistent dans le cœur des uns et des autres. A quand l’effectivité de l’offre? Qui et comment peut-on bénéficier du Ramu? Pourquoi le Ramu Search Ramu alors que les mesures de gratuité existent déjà?


C’est avec des cris de joie, des chants que les femmes présentes à la cérémonie de lancement du Régime assurance maladie universelle (Ramu) ont accueilli cette nouvelle initiative du gouvernement du Bénin. Pour elles, finies les tracasseries à l’hôpital, adieu les décès dus au manque de moyens financiers pour payer les frais d’hôpitaux, à jamais les difficultés liées à l’achat des médicaments. Abas également les mauvais traitements réservés aux patients dans les formations sanitaires et la mauvaise qualité des soins administrés aux malades. Finis aussi les rançonnements des malades dans les hôpitaux.«Nous n’aurons plus peurs d’aller ou d’amener nos enfants à l’hôpital; peur des factures d’analyses, des frais de soins hospitaliers ou encore des ordonnances médicales. Nous pourrons bientôt payer moins pour être sûrs d’avoir des soins de qualité. Et tout ceci grâce à la volonté du chef de l’Etat. Nous, les femmes du Bénin, nous lui disons merci. Grâce à lui, nous n’avons plus de difficultés à nous rendre dans un centre de santé. Par ailleurs, nos enfants sont pris en charge gratuitement dès qu’ils se rendent dans un hôpital pour les soins liés au paludisme. Notre joie est immense, en ce jour où le Ramu Search Ramu a été lancé. Selon les propos du président de la République, toutes les autres maladies seront désormais prises en charge sans que nous soyons obligés de payer beaucoup d’argent», a déclaré Mme Vivianne dite «maman daho», vendeuse de poisson fumé au marché de Vèdoko à Cotonou.


Comme elles, de nombreuses femmes sont sorties, le cœur ragaillardi, de la salle rouge du palais de Congrès de Cotonou le lundi 19 décembre 2011. Date qui restera à jamais gravée dans le cœur des uns et des autres. Ainsi, après la subvention de la césarienne, la prise en charge gratuite des soins de santé liés au paludisme chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes, le gouvernement du Dr Thomas Boni Yayi Search Boni Yayi a lancé le Régime d’assurance maladie universelle(Ramu). A l’instar d’autres pays africains qui se sont inscrits dans la même dynamique, le Bénin s’est donné pour ambition d’instaurer un mécanisme de financement qui prenne en compte tous les groupes sociaux du pays, allant des agents permanents de l’Etat aux travailleurs des secteurs informels et agricoles en ce qui concerne la prise en charge des cas de maladie.

Pourquoi le Ramu?

Au Bénin, si 51% des femmes habitent à proximité d’un hôpital, 13% d’entre elles doivent parcourir 30 kilomètres ou plus pour accéder aux centres de santé. Cette proportion est plus importante en milieu rural qu’en milieu urbain », a indiqué le ministre de la santé, le Pr Dorothée Akoko Kindé Gazard. Search Dorothée Akoko Kindé Gazard. Selon ses explications, la couverture en infrastructure sanitaire s’est améliorée depuis une dizaine d’années dépassant le taux de 80%. Malgré cette amélioration, l’évolution positive de l’accessibilité géographique n’a pas eu une incidence sensible sur le taux de fréquentation des établissements sanitaires. A cet effet, souligne le ministre de la santé, la moyenne de fréquentation des centres de santé n’est que de 36%. « Une telle désaffection s’explique par les limites du mode de financement actuel du système de santé du pays », ajoute-t-elle en invitant les uns et les autres à adhérer à cette ambition. A en croire Dorothée Akoko Kindé Gazard, aucun des dispositifs de protection sociale disponibles au Bénin ne parvient à offrir une couverture efficace du risque maladie à la majorité des populations. Il en résulte que l’accessibilité financière des populations aux soins de santé de qualité reste un défi majeur pour notre système de santé dans la mesure où, faute d’une couverture efficace du risque maladie, les populations continuent de payer un lourd tribut au financement du système de santé. Selon le ministre de la santé, le professeur Dorothée Akoko Kindé Gazard, 52% des dépenses nationales de santé sont supportées par les ménages et 76% de ces dépenses sont consacrées aux produits pharmaceutiques et autres biens médicaux. Il pèse donc sur les populations béninoises, une menace sanitaire globale à laquelle il est indispensable d’apporter une réponse globale, confie-t-elle. «La santé est une condition et un puissant levier de développement. Au delà des avantages économiques et sociaux indéniables qu’elle offre, l’assurance maladie universelle est un facteur d’intégration nationale et de cohésion sociale, un ciment d’unification, un instrument de paix sociale et de progrès», a-t-elle exprimée. Rappelons que cette vision a été partagée par les participants aux états généraux du secteur de la santé tenus à Cotonou en 2007, qui ont recommandé l’instauration au Bénin d’un régime d’assurance maladie universelle. En effet, ayant perçu cet intérêt évident, le gouvernement du Bénin a décidé de rendre opérationnelle la volonté politique maintes fois affirmée, d’offrir une protection efficace contre le risque maladie à chaque Béninoise et à chaque Béninois quelle que soit sa catégorie sociale. Pour concrétiser cette vision, le Gouvernement a, en sa séance du conseil des ministres du 21 mai 2008, décidé de lancer la réflexion sur l’instauration d’un Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) en République du Bénin qui est devenu aujourd’hui une réalité.

Mieux connaître le RAMU pour être bénéficiaire

Dispositif assurantiel et véritable système de couverture sociale maladie, le Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) est destiné à protéger l’ensemble des couches sociales contre les conséquences financières du risque maladie. Le Ramu Search Ramu est un système de «tiers payants par cotisation» qui intègre l’ensemble des couches sociales du pays. Cette initiative du Gouvernement du Bénin, vise à améliorer l’accessibilité financière des populations à des soins de santé de qualité. «Dès son application effective en Avril prochain, le régime d’assurance maladie universelle prendra en compte tous les travailleurs du secteur structuré de l’économie (agents permanents de l’Etat et travailleurs du secteur privé formel), avant de s’étendre progressivement aux autres couches sociales au fur et à mesure de l’avancée des réformes à effectuer pour les y intégrer », a laissé entendre le ministre de la santé le professeur Dorothée A. Gazard. A en croire le chef de l’Etat, le Docteur Thomas Boni YAYI, le Ramu Search Ramu permettra la prise en charge des frais de consultation, de soins et d’hospitalisation, les frais de médicaments, de consommables médicaux et de produits sanguins, les frais des examens et de laboratoire et de radiologie, les frais de vaccins obligatoires, à l’exception de ceux couverts par les programmes de gratuité, les frais d’appareillage, les frais de transport des malades d’une formation sanitaire à une autre, les frais de prestations liés à l’état de grossesse et à l’accouchement à l’exception des actes pris en charge par les mécanismes de gratuité. «Aucun béninois ou béninoise ne sera laissé en marge de cette initiative. J’exhorte les uns et les autres à respecter les prescriptions et consignes qui seront donnés par les acteurs du système sanitaire à travers les médias et au cours des séances de sensibilisation dans les différentes localités. Dorothée Akoko Kindé Gazard a assuré pour sa part que d’ici 3 mois, le dispositif devant permettre la mise en application effective du Ramu Search Ramu sera installé sur toute l’étendue du territoire national avec des agences départementales qui seront disposées dans touts 12 départements du pays. Ainsi, à compter de janvier 2012, il s’agira de mettre en place les outils de gestion du Ramu; former les différents acteurs et finaliser les textes législatifs et réglementaires. Dès mars 2012, les outils qui auront été mis en place seront testés. Et en Avril, le droit aux prestataires sera ouvert. Tout ceci sans oublier les séances d’information et de sensibilisation des populations au plan national, la mobilisation des ressources financières et la mise en place des organes centraux et nationaux devant gérer le Ramu. Aussi, la nécessité d’améliorer l’accessibilité et la qualité des services de santé et de nutrition est-elle reconnu dans l’axe 3 des orientations stratégiques 2006-2011 de développement au Bénin comme étant l’un des domaines prioritaires du développement du capital humain. Dès lors, l’amélioration de l’état de santé et de l’espérance de vie des populations en général et des couches sociales les plus vulnérables en particulier, est l’un des moyens essentiels pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (Omd). «Les Omd Search Omd ne seront pas atteints si les «Objectifs santé» ne le sont pas. En d’autres termes ‘’pas d’Omd sans Omd Search Omd sant钻, a laissé entendre Dorothée A. Gazard

Sékodo, KOACI.COM COTONOU, copyright © koaci.com
 
 
3803 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 05/02/2012
  5 Vote(s)
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
Serviette Cartier
 
Vend serviette Cartier Pasha état neuf, ref L 1000699 e
Accessoires
Escarpin Gucci
 
Vend escarpin Gucci taille 38 1/2, jamais portées avec
Chaussures
Web journaliste
 
La rédaction ivoirienne de koaci.com offre deux postes
Emplois
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login