TRIBUNE: Il est temps de rebatir un mouvement d'opposition efficace au Gabon (1ere partie)
 

ACTUALITÉ INFO NEWS GABON:: KOACINAUTE

C'est Ali Bongo Search Bongo qui va être content!
Gageons que les chancelleries occidentales installées à Libreville suivent attentivement les évènements et transmettent fidèlement à leur hiérarchie les faits qui se déroulent au Gabon. Les faits sont têtus.

Version française

Une des plus anciennes ruses régulièrement employés par les dictatures qui veulent réprimer toute résistance réelle, est de prendre le contrôle de l'opposition ; et où il n'en existe pas, la crée pour combler le vide. Au Gabon, après les vagues d'opposition qui ont eu lieu en 1990, Omar Bongo Search Bongo a décidé de prendre le contrôle de l'opposition, afin de mieux vaincre toute perspective de changement et aussi préparer le terrain pour son fils, de prendre en charge le pays à sa mort. Après avoir presque perdu le pouvoir en 1993, Omar Bongo Search Bongo n'a plus jamais voulu courir le risque de permettre à une opposition forte et organisée, d’exister. Une telle opposition est capable et efficace non seulement dans la mobilisation de la population, mais aussi en exposant de façon décisive les faiblesses du régime. Depuis ce temps, la population gabonaise a vu Mba Abessole, Pierre Mamboundou, Kombila et d'autres être cooptés par le régime auquel ils s'opposaient et ces défections dans les rangs de l'opposition ont détruit la confiance que le peuple a eu naguère en l'opposition et la population éprouve beaucoup de difficultés à renouveler sa foi après avoir été abusée par les leaders de l'opposition.

Néanmoins, en raison du fait qu'une monarchie ne peut être permise de prendre racine au Gabon, le régime Bongo Search Bongo ne peut pas être laissé à empêcher une fois de plus la formation et la croissance d'un mouvement d'opposition réelle. Il est important de recréer un mouvement d'opposition tangible qui va au-delà des partis politiques et intègre tous les aspects et les segments de la société gabonaise. Un parti politique est plus facile à vaincre et à corrompre qu’un mouvement social. C'est pourquoi le mouvement "Ça suffit Comme Ça" est une excellente idée et un brillant départ dans le sens de la création d’un mouvement d'opposition efficace. Dans les prochains jours, ce blog sera de proposer dans ses billets, des idées sur comment s'y prendre pour revitaliser le mouvement d'opposition au Gabon en impliquant la population dans cet effort. Aujourd'hui nous allons explorer la question suivante:

Pourquoi un mouvement d'opposition réussirait là où les partis politiques ont échoué?

Parce que pour détruire un parti politique, la tactique standard est de détruire son chef et parce qu’au Gabon le parti et le leader ne font qu’un, une fois le chef perd sa crédibilité, le partie est fichu. Un mouvement social a des dirigeants, mais le thème central et sa force proviennent des idées et non des personnalités. En raison de la manière dont un mouvement social est organiquement structuré, il est très difficile à vaincre. Contrairement à un parti politique, un mouvement social peut difficilement être détruit par l'infiltration, car un mouvement social n'est pas centralisé et les gens ne prennent pas des ordres d'un point de contact unique ; il est impossible d'infiltrer tous les sous-groupes au sein du mouvement. Alors qu'il est plus facile de creuser un fossé entre les dirigeants d'un parti politique et de leurs adhérents naturels afin de ralentir leur croissance et amener les gens à quitter leurs rangs ; il est plus difficile d'essayer de salir les leaders d'un mouvement social, parce que ces derniers n’aspirent pas nécessairement à un poste ou rôle politique. Par exemple, il est plus facile pour Ali Bongo Search Bongo de dire que Pierre Mamboundou est jaloux parce qu'il voudrait être président, ou qu’André Mba-Obame est jaloux parce que ..., mais il ne peut pas dire que Marc Ona est jaloux parce qu'il veut être député ou ministre etc. Un tel argument n'aurait aucune crédibilité auprès du public. Marc Ona a une carrière et les gens peuvent évaluer eux-mêmes qui est Marc Ona et quel genre de caractère personnel il démontre. L'objectif d'un parti politique est de promouvoir une personne qui peut devenir président. Un mouvement social quand à lui, fait la promotion d'idées qui peuvent être adoptées par des candidats qui souhaitent contester Ali Bongo.

La véritable force d'un mouvement social, est que contrairement à un parti politique, son maintien et sa réussite nécessitent beaucoup de travail de terrain. Les dirigeants de "Ça suffit Ça Comme" qui sont membres de la société civile au Gabon ont l'avantage d'être plus proches du peuple gabonais que la plupart des membres de la classe politique. Les dirigeants de la société civile savent comment naviguer la scène sociale gabonaise mieux que les politiciens et c’est un avantage énorme en termes de promotion de ce mouvement. Dans un mouvement social, le faux leadership est facilement détecté, car les gens savent immédiatement qui est un faux et qui est un vrai. Pour toutes ces raisons, un mouvement social est plus susceptible de réussir au Gabon face au régime Bongo, qu'un parti politique traditionnel.

A suivre
Posted by Charlie M.


Ps: KOACINAUTE = MEMBRE INSCRIS SUR KOACI (lien inscrit toi en page d’accueil)
 
 
1576 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 05/10/2011
  6 Vote(s)
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
CHARGEUSE CATERPILLAR 950 F OCCASION
 
NOUS LIVRONS SUR TOUTE LA COTE OUEST AFRICAINE ET POUR
Voitures
Web journaliste
 
La rédaction ivoirienne de koaci.com offre deux postes
Emplois
RECHERCHE COIFFEUSE
 
Recherche coiffeuse spécialisée dans les poses de tissa
Emplois
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login