Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Sénégal: L'ambassadeur de la France est accusé de s'être immiscé dans la politique intérieure du Sénégal
 
Jean Félix Paganon  (Ph)

© koaci.com–Samedi 05 Mars 2016-L’ambassadeur de la France est accusé de s’être immiscé dans la politique intérieure du Sénégal. La Coalition pour le redressement du Sénégal qui n’apprécie pas les prises de positions publiques de Jean Félix Paganon, a manifesté son indignation auprès des autorités françaises, apprend KOACI.COM.

En effet selon des informations qui nous sont parvenues, les membres de la Coalition pour le redressement du Sénégal ont saisi par lettre, le président François Hollande pour se rebeller contre ce qu’ils qualifient « d’activités politiques de l’ambassadeur de France »’ et demander son remplacement « ’sans délai ».

Mamadou Mouth Bane et ses camarades ont dans la correspondance adressée au président français, reproché à M. Paganon de prendre sans réserve « des positions inadmissibles dans la politique intérieure » du Sénégal.

Prenant pour exemple, l’émission « ’Grand Jury »’, de la Rfm du 8 mars de l’année dernière, ledit mouvement a évoqué l’avis du Conseil constitutionnel commenté au mois de février dernier par le diplomate français.

Pour eux le comportement de l’ambassadeur de la France manifesté par ses positions « heurtent la dignité des Sénégalais et bafouent leur souveraineté en tant que pays indépendant ».

Et qui en les en croire « se comporte irrespectueusement comme le porte-parole du parti au pouvoir. Ces agissements injustifiables constituent une menace contre les intérêts de la France et nourrissent un sentiment anti-français au Sénégal ».

Rappelons que Jean Félix Paganon Search Jean Félix Paganon avait prit position sur l’affaire Karim Wade, le fils de l’ancien Président Abdoulaye Wade emprisonné depuis 2013 pour enrichissement illicite. Ce qui lui avait valu au temps des tires groupés de la part des lieutenants de Wade.

Récemment le Quay d’Orsay avait salué la décision du Président Macky Sall de se conformer à l’avis du Conseil constitutionnel qui lui interdit de réduire son mandat en cours. Dans un entretien de l’ambassadeur de la France au Sénégal après le Wax waxett du Président Sall disait que :

« La décision du Président Sall renforce le Conseil constitutionnel. Le Président Macky Sall propose, le Conseil lui dit non, il respecte l’avis. C’est quand même, si j’ose dire, logique et cohérent ».

Sidy Djimby Ndao, Dakar


KOACI.COM est à Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692/+221705799750 – ou sn@koaci.com
 
 
10993 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 05/03/2016
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
La France a toujours eu une discrete main mise sur la politique interne dans ses colonies(ou ex-colonies si vous le voulez)
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login